Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 29 juillet 2010

Afghanistan : les soldats français meurent pour le roi de Prusse N°734 3e année

Les premiers milliers de documents relatifs à la guerre en Afghanistan mis en ligne par le site australien Wikileaks ont défrayé la chronique le temps de 24 heures en France alors que dans le monde anglo-saxon les ondes de choc seront plus importantes et plus profondes.
Julian Assange via un informateur met plus cette boîte de Pandore à la disposition des historiens,des archivistes-paléographes qu’aux journalistes : imagine-t-on le temps qu’il faudra pour examiner, comparer, évaluer ces premiers 92 000 documents classés
« secret » et non « top secret »? Pendant la mandature de Nixon, les « Pentagon Papers » avaient secoué d’une manière similaire les médias de l’époque sans que la politique américaine ne change d’un iota au Vietnam ! Sans dénier l’importance de l’édition de ces milliers de sources, il faut bien convenir que les conséquences seront à la fois moins importantes et plus inattendues que ce que quelques-uns souhaitent.
La guerre en Afghanistan est revenue le temps d’une annonce à la une des médias français qui s’alignent sur l’état-major français lequel pratique une véritable omerta. Le rappel à la fin des JT de la détention de deux journalistes de FR3 suffit, semble-t-il, à la curiosité des rédacteurs de journaux. En fait les médias sont logiques avec eux-mêmes. Ainsi le voyons-nous avec le dossier Bettencourt-Woerth-Sarkozy : leur maxime est la passivité attendant ce que décide l’exécutif point barre !
Des soldats français se plaignent de l’indifférence à leur égard : prendraient-ils des risques pour rien dans cette étrange partie d’Asie ? 45 d’entre eux sont tombés sans parler du nombre de blessés qui lui est classé secret défense. Le général Vincent Desportes a été sanctionné par Hervé Morin, l’un des ministres de la Défense les plus bornés, pour avoir seulement critiqué la stratégie américaine.
Comme pour l’Indochine, cette guerre afghane est menée par des professionnels, des engagés sur un théâtre situé loin des plages et des stations de sport d’hiver et non par des appelés du contingent comme ce fut le cas en Algérie.
Pourquoi les troupes françaises se battent-elles ? Tout simplement pour le roi de Prusse, ici, le Président américain qu’il se nomme Obama ou Bush ou Clinton. Certains généraux US avouent, eux-mêmes, ne pas saisir les tenants et les aboutissants de cette guerre : le général McChrystal benoîtement croyait dur comme fer qu’il fallait écraser les talibans. Négatif lui a répondu la Maison Blanche, avant de le limoger, les talibans doivent rester des forces sinon l’objectif de la présence de la bannière étoilée en Asie centrale serait remis en cause. Les talibans et Al Quaeda sont des prétextes pour s’approcher au plus prés de la Chine et des routes énergétiques. Les Américains ne cessent pas de susciter des résurgences de l’islamisme le plus rétrograde quitte à faire fi de la réalité sur le terrain. Ainsi au Kirghizistan, Washington déclare sans honte que les troubles intervenus dans ce pays et en Ouzbékistan sont le fait d’islamistes alors que les deux populations sont sunnites !!!!
Les soldats français à l’exception de ceux qui croient revivre une énième croisade avec en ligne de mire une prise de « Jérusalem » et l’extermination des infidèles, ne sont que des supplétifs placés là par le choix personnel de Nicolas Sarkozy qui voit dans les Etats-Unis la puissance impériale dans laquelle la France doit se placer, un choix qui annule tout ce pour quoi la France s’est battue depuis les Capétiens : La liberté souveraine !
A la différence de l’Indochine, où combattre le communisme pouvait être un thème tout à fait valable d’autant plus qu’il servait de ralliement aux résistants Vietnamiens désireux de se libérer de l’occupation française, l’Afghanistan est le champ de bataille de nulle part. Là aussi contrairement au Vietnam ex-empire d’Annam qui avait un passé historique et d’état, l’Afghanistan étatiquement parlant n’a que très peu existé. Les féodaux de 1838 qui défirent l’armée anglaise n’ont jamais cessé de garder la première place jusqu’à aujourd’hui : toutes les tentatives pour l’édification d’un état au sens occidental du terme ont échoué !
Les soldats français ne risquent pas leur vie pour la France mais pour une tierce puissance elle-même bien emmêlée dans toutes les combinaisons qu’elle établit sans mesurer l’effet domino qu’elle peut engendrer.
Le drame pour les soldats français, nos compatriotes, est entier.

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2010

Source :

http://wikileaks.org/


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: