Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 12 juillet 2010

Jacqueline de Romilly : la moralité de Périclès à aujourd’hui N°728 3e année

Voici un extrait du chapitre 3 "La moralité", du bel et sans doute dernier ouvrage de Jacqueline de Romilly, La grandeur de l’homme au siècle de Périclès, Ed de Fallois, Paris 2010, pp.46-49.
Le passage cité permet de faire lien avec notre époque et d’observer que le labeur reste grand
:

« De Périclès il (Thucydide) dit en effet qu’il était supérieur à tous les autres, non seulement par la pénétration de sa pensée et la puissance de sa parole, mais aussi parce qu’il était parfaitement honnête, incorruptible, et disait toujours la vérité au peuple, alors que ses successeurs, en tout cas, prirent l’habitude de parler au peuple en sollicitant ses faveurs et en cherchant à lui plaire plutôt qu’à le diriger vers le bien commun de tous. Autrement dit, la lucidité n’est rien sans le secours d’une rigoureuse morale, d’une honnêteté parfaite pour guider les choix politiques ; et dès que ces deux qualités viennent à manquer, les conseils des hommes politiques (disons : des démagogues) perdent toute valeur, toute intelligence, toute prudence, puisqu’ils sont au service des caprices du peuple. De là toutes les fautes qui suivent l’arrivée des démagogues au pouvoir. La conclusion s’impose : si notre chapitre précédent a exalté le rôle de l’intelligence dans le choix politique, on découvre maintenant que cette intelligence ne sert plus à rien quand les qualités morales ne sont pas là pour l’étayer. Tout dépend de l’honnêteté, de la fermeté, de la lucidité, qui se trouvent mises au service du bien.
Et pourquoi flatter le peuple se révèle-t-il si dangereux ? Parce que cela s’écarte du bon droit et du jugement, bien sûr ! Mais aussi parce que le peuple n’est pas par lui-même apte à bien choisir : les passions qui constituent le fond de la « nature humaine » sont les plus répandues encore chez les gens simples que chez les chefs politiques qui ont réfléchi ; et aux ambitions, aux plaisirs, aux rancunes que l’on trouve chez tous, se joint chez le peuple, selon Thucydide, une espèce de légèreté qui fait que les citoyens s’enthousiasment tout d’un coup pour un chef qui leur plaît, une mesure qui les tente ; on le voit bien dans la description de l’assemblée, où se décide l’envoi de Cléon à Pylos ; tous les auteurs contemporains, tragiques ou comiques, l’ont moquée, et l’on trouve chez Aristophane une scène révélatrice où l’assemblée elle-même est interrompue, lorsqu’on annonce qu’il vient d’arriver du poisson frais et bon marché : tout le monde se précipite pour accueillir cette heureuse nouvelle sans plus se soucier de la guerre. La légèreté du peuple, son manque de culture sont des données dont il faut tenir compte ! Périclès avait su en tenir compte, ses successeurs ne le surent pas. La morale est donc essentielle, et du côté du peuple et du côté des chefs, et toutes les erreurs politiques viennent en fait de l’égoïsme avec lequel chacun intervient sans souci du bien commun.
En ce sens, on pourrait dire, raisonnablement, que toute la politique, que toute la réussite, que toutes les formes d’action opportune dans le domaine public, sont directement rattachées au souci du bien commun, à la droiture –bref, à la moralité. Fondée sur une analyse cohérente et systématique, la morale retrouve ici une place aussi importante que chez Sophocle.
N’est-ce pas là une vérité qui vaut pour tous les temps ? N’est-ce pas ce qu’il faudrait rappeler et aux hommes politiques et aux citoyens et à toutes les assemblées, réunions et associations qui tentent de peser sur la vie d’un pays ?

Jacqueline de Romilly »



Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2010

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: