Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 1 décembre 2016

Hollande, in fine, Valls(e) N°4264 10e année



Le renoncement de François Hollande éclaircit l’horizon de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon….
Décidément un événement chasse l’autre, à peine peut-on respirer….et sans doute n’est-ce que le début… !
Le terme du quinquennat de François Hollande désastreux d’un bout à l’autre, pire encore celui de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, laisse les portes grandes ouvertes pour une primaire socialiste dont les débats iront jusqu’à la fin janvier 2017 au moment même où, Donald Trump entrera en fonction balançant à la pelle les mesures phares : ça va tanguer !
Très honnêtement je pensais que François Hollande briguerait un second mandat bien que tout soit écroulé autour de sa personne et lui en premier. Que s’est-il passé ? Mystère. Son choix est bel et bien contraint et n’obéit évidemment à aucune dimension historique. L’entrée sur la scène de Manuel Valls comptable du quinquennat qui se termine en lambeaux lui ouvre des vanités mais de quel poids est-il ? Gérard Filoche, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg se donneront à cœur joie sur sa personne même s’ils seront perdants : le PS fin janvier sera à poil !
L’annonce élyséenne peut faire retrouver le sourire à Jean-Luc Mélenchon et à Marine Le Pen et qui sait à François Bayrou s’il sait se montrer intelligent en s’unissant à Emmanuel Macron : le parti socialiste et les Républicains seraient pris en tenaille, surtout si François Fillon s’affaiblit au cours des semaines suivantes.
Je parlais souvent d’un choc des paillassons mais là s’annoncent de sacrés vents


Jean Vinatier
Seriatim 2016


Aucun commentaire: