Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 3 mai 2010

Angela Merkel, sainte de glace N°687 3e année

Nous eûmes un 1er mai bien étrange qui devançait le coup de froid de ce lundi ! En France, le fiasco des défilés syndicaux est à mettre sur la même ligne que le discrédit qui frappe les partis politiques et les médias : les citoyens se défient de plus en plus de toute autorité installée. Les autosatisfactions des patrons des centrales syndicales n’ont rien à envier aux soirées électorales pendant lesquelles les leaders politiques se flattent du succès quand bien même l’échec est patent.
D’Allemagne, nous arrive Angela Merkel, la sainte de glace qui devance de quelques jours les saints Mamert, Pancrace et Servais. L’accord conclu entre l’Union européenne et le FMI pour apporter 110 milliards d’aide à la Grèce étalés sur 3 ans sonne comme un avertissement cinglant pour l’ensemble des pays de la zone euro. Celles et ceux qui douteraient encore du grand tour de vis social et de l’ampleur de la « diète » budgétaire à entreprendre, ne pourront plus même en devenant autruche mésestimer les mois et les années difficiles à venir.
Malgré les effets de manche de Chrtistine Lagarde qui s’enthousiasme de ce renflouage ( ce qui n’est pas fait pour nous rassurer), l’Union européenne passe sous les fourches caudines de Berlin qui fut la capitale où l’on écrivit le traité de Maastricht. L’Euro est, désormais, un Mark, au service de la crédibilité économique allemande.
En fait l’Union européenne dont la zone euro fait la preuve de son absence de vision : non préparée à une grande crise d’un des siens, elle se préoccupe du court terme en veillant à ne pas remettre en cause les marchés financiers, véritables leviers de cette crise. Comme le dit Jérôme Kerviel, rien n’a changé depuis 2008 !
Les nouveaux potentats ne voient que trop la fragilité de cette monnaie et ils vont jouer au chat et à la souris le plus longtemps possible. Les chefs d’Etat et de gouvernement comprennent-ils ce qui se passe ou bien s’en remettent-ils aux astres ?
Les peuples, et pas seulement ceux d’Espagne, de Portugal, d’Irlande, sont entre le marteau et l’enclume le boulet de la dette attaché au pied. Chacun d’entre nous devient Hellène….


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2010

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Mongolie, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: