Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

samedi 8 mai 2010

Holbach : l’art de ramper N°691 3e année

Né sujet palatin à Edesheim en 1723, mort français à Paris le 21 janvier 1789, il repose, voisin de Diderot, dans la crypte de l’église Saint-Roch : le curé de la paroisse enterra l’athée le plus illustre, le plus public de son temps (Michel Onfray l’aime donc bien) sans rechigner!
Auteur révolutionnaire (davantage que Rousseau) du
Système de la nature et de plus de 300 notices destinées à l’Encyclopédie, le baron d’Holbach fut l’étincelle permanente de la seconde moitié du XVIIIe siècle français. Son ami, l’érudit André Naigeon le louait dans la nécrologie qu’il publia dans le Journal de Paris N°40 du lundi 9 février 1789: « Ce n’était pas seulement un des hommes qui avait le plus de vérités dans la tête, c’était encore un de ceux qui y avait le moins d’erreurs, avantage très rare, même parmi les esprits de son ordre, qui le caractérise particulièrement. »¹
Il savait également consoler, non sans drôlerie ! Ainsi, à l’été 1776, il sut trouver les mots adéquats pour remonter le moral de Turgot, disgracié à Pâques : « Vous étiez un excellent voiturier, et vous meniez très bien votre charrette, mais vous aviez oublié la petite boîte de saindoux pour graisser les essieux. »
Les éditions Allia² puis Payot & Rivages, ont l’heureuse idée de rééditer un des derniers textes écrits par le baron d’Holbach, Essai sur l’art de ramper à l’usage des courtisans³ (on ne peut pas le comparer avec l’ouvrage paru en 1528 du mantouan Baldassar Castiglione Le livre du courtisan, absolument pas « vil flatteur »)
En 1996 un réalisateur, Patrice Leconte, avait commis un film « Ridicule » qui l’était complètement : sans doute n’avait-il pas eu l’idée de lire d’Holbach….
Ce texte destiné à la
Correspondance littéraire suscita d’abord l’effroi du successeur de Melchior Grimm, Jacques-Henri Meister(4) qui attendit l’année 1790 pour l’inclure dans la publication.
Extrait ci-dessous :

« Les philosophes, qui communément sont gens de mauvaise humeur, regardent à la vérité le métier de courtisan comme bas, comme infâme, comme celui d’un empoisonneur. Les peuples ingrats ne sentent point toute l’étendue des obligations qu’ils ont à ces grands généreux, qui, pour soutenir leur souverain en belle humeur, se dévouent à l’ennui, se sacrifient à ses caprices, lui immolent continuellement leur honneur, leur probité, leur amour-propre, leur honte et leurs remords ; ces imbéciles ne sentent donc point le prix de tous ces sacrifices ? Ils ne réflichissent point à ce qu’il en doit coûter pour être un bon courtisan ? Quelque force d’esprit que l’on ait, quelque encuirassée que soit la conscience par l’habitude de mépriser la vertu et de fouler aux pieds la probité, les hommes ordinaires ont toujours infiniment de peine à étouffer dans leur cœur le cri de la raison. Il n’y a guère que le courtisan qui parvienne à réduire cette voix importune au silence ; lui seul est capable d’un aussi noble effort.
Si nous examinons les choses sous ce point de vue, nous verrons que, de tous les arts, le plus difficile est celui de ramper. Cet art sublime est peut-être la plus merveilleuse conquête de l’esprit humain. La nature a mis dans le cœur de tous les hommes un amour-propre, un orgueil, une fierté qui sont, de toutes les dispositions, les plus pénibles à vaincre. L'âme se révolte contre tout ce qui tend à la déprimer ; elle réagit avec vigueur toutes les fois qu’on la blesse dans cet endroit sensible ; et si de bonne heure on ne contracte l’habitude de combattre, de comprimer, d’écraser ce puissant ressort, il devient impossible de la maîtriser. C’est à quoi le courtisan s’exerce dans l’enfance, étude bien plus utile sans doute que toutes celles qu’on nous vante avec emphase, et qui annonce dans ceux qui ont acquis ainsi la faculté de subjuguer la nature une force dont très peu d’êtres se trouvent doués. C’est par ces efforts héroïques, ces combats, ces victoires qu’un habile courtisan se distingue et parvient à ce point d’insensibilité qui le mène au crédit, aux honneurs, à ces grandeurs qui font l’objet de l’envie de ses pareils et celui de l’admiration publique
D’Holbach.»


Jean Vinatier

Sources
:

1-pp 175-177

2-
http://www.alliaeditions.com/Catalogueview.asp?ID=489 (un conseil optez pour Allia, son édition est plus élégante et moins chère 3 euros au lieu de 4 pour Rivages poche/Petite bibliothèque.)

3- Extr. des "Facéties philosophiques tirées des manuscrits de feu M. le baron d'Holbach", parues dans le tome 5 de la "Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souvrain d'Allemagne" par le baron de Grimm et par Denis Diderot en 1790. (notice BnF)

4-
http://www.seriatimonline.com/2009/10/meister-quelques-reflexions-qui-ne-sont.html


In Seriatim quelques textes « Siècle des lumières » :

Swift
http://www.seriatimonline.com/2008/01/jonathan-swift-lord-bolingbroke-mai.html

Nicolas Gilbert : une Satire oubliée :
http://www.seriatimonline.com/2008/07/nicolas-gilbert-le-dix-huitime-sicle.html

Hubert Robert et 1789 :
http://www.seriatimonline.com/2008/03/hubert-robert-et-1789.html

Textes plus politiques :

L’Averdy :
http://www.seriatimonline.com/2009/12/janvier-1768-sire-cette-maniere-de.html

Malesherbes :
http://www.seriatimonline.com/2008/05/malesherbes-fait-des-remontrances-aux.html

Vergennes
http://www.seriatimonline.com/2008/10/vergennes-la-situation-politique-de-la.html
http://www.seriatimonline.com/2008/10/vergennes-la-situation-politique-de-la_05.html

Lors Stormont :
http://www.seriatimonline.com/2009/07/lord-stormont-lord-rochford-ma-premiere.html
Linguet :
http://www.seriatimonline.com/2009/09/linguet-lamerique-une-metairie-de.html

Bertier de Sauvigny :
http://www.seriatimonline.com/2008/01/1787-messieurs-la-nation-vous-appels.html

Copyright©SERIATIM 2010

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: