Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 6 mai 2010

Dette publique= souveraineté réaffirmée ! N°689 3e année

N’est-il pas étonnant d’entendre bon nombre d’économistes et autres spécialistes annoncer la fin de la monnaie unique européenne sous le prétexte d’une dette publique trop élevée dans plusieurs pays? Depuis quand un Etat cesserait-il de soutenir sa monnaie, c’est-à-dire sa souveraineté parce que son déficit serait une sorte de tonneau des Danaïdes ? Le Royaume-Uni après le traité de Paris (1783) n’accusait-il pas une dette bien plus élevée que celle de la France : s’est-il effondré ? Non. Et pourquoi ? Tout simplement parce que la Chambre des Communes a choisi de soutenir la politique du gouvernement. Au lendemain de Waterloo, Londres était dans une situation financière calamiteuse avec en arrière-plan les premières révoltes sociales de l’ère industrielle (luddisme) : que s’est-il passé ? Le Parlement a fait bloc et le Royaume-Uni a poursuivi sa période impériale qui s’achèverait en 1945.
A la fin de la Seconde guerre mondiale, les Etats-Unis avaient (déjà) un déficit énorme : ont-ils renoncé ? Non, leur monnaie a débuté son hégémonie confirmée, en 1971, par l’abandon de la convertibilité du dollar en or.
Alors que nombre de pays de la zone euro font l’objet d’attaques que relaient les agences de notation et autres acteurs d’influence, les assemblées peuvent-elles se contenter de voter les aides à la Grèce puis de s’en laver les mains ? Les chefs d’Etat et de gouvernement peuvent-ils se plaindre et ne rien faire, se convaincre de l’inéluctable dans le désordre de comptes d’épicier ?
Ne comprend-on pas que l’abandon de l’euro, monnaie certes imparfaite, mal mise sur les rails, doté une banque centrale européenne aux statuts inadaptés, entraînerait pour l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne, la fin même de cette union ? Ne voit-on pas se profiler derrière les avis intéressés et répétés d’économistes, de financiers le secret désir des autorités américaines de voir enfin disparaître, une monnaie sinon rivale du moins compétitive alors que Washington ne renonce pas à l’idée de défier la Chine comme autrefois l’Union soviétique ?
Dans ce moment pénible dont nous savons tous qu’il va durer, c’est l’occasion pour tous les peuples de l’Union européenne d’entrer en scène : ne devons-nous pas nous saisir de notre destin jusqu’à présent confisqué par une administration bruxelloise et des gouvernements incapables de tenir le gouvernail ? Tout ce que nous concoctent les « élites » c’est une gouvernance européenne soumise, inhumaine, dépouillée de toute force souveraine.
Nous, les peuples, nous ne voulons être ni des supplétifs d’une puissance outre-Atlantique, ni d’aucune autre, nous voulons avoir notre vie et œuvrer pour notre indépendance. L’Europe est du point de vue géographique au centre du monde et (même si elle répugne à l’assumer) le rang de première puissance économique.
Les Grecs en se révoltant d’abord contre leurs gouvernants corrompus tant à droite qu’à gauche n’ouvrent-ils pas une voie et pourquoi pas une boîte de Pandore que les spéculateurs ne soupçonnaient pas ?


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2010

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Mongolie, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: