Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 25 mai 2010

Corée : Cheonen coulée par « Matin calme » ! N°701 3e année

Aujourd’hui, Pyongyang annonce la mobilisation de toute son armée : bruits de bottes à l’horizon ? Guerre de Corée 2 ? C’est beaucoup pour une frégate coulée le 26 mars dernier par un navire militaire nord coréen. N’est-ce pas davantage une instrumentalisation par quelques acteurs financiers qui profitent des problèmes de la dette publique d’un nombre d’Etats européens plutôt que d’une conflagration à venir?
Andreï Lankov¹ a fort bien retracé le film des événements depuis la destruction du Cheonen et a insisté sur le soin du gouvernement sud-coréen pour étouffer l’incident certes grave mais pas dramatique dans l’immédiat tout au moins et à en reculer la publicité pour des raisons principalement électorales…On est bien loin de Sarajevo 1914 !
Ni la Corée du Sud, ni le Japon, ni la Chine, ni la Russie n’ont à se satisfaire d’une dégradation intérieure de la Corée du Nord. Chacun trouve son intérêt à préserver le statu quo quand bien même le peuple sous la férule de cette monarchie communiste continuerait-il à souffrir !
Les Etats-Unis, s’ils ont d’importantes troupes en Corée du Sud et au Japon, seraient bien en peine d’ajouter un troisième front à deux autres où ils ne réussissent guère et engloutissent des dizaines de milliards de dollars par an.
La situation de la Corée du Nord rappelle un peu celle de la Pologne au XVIIIe siècle partagée entre trois puissances: ce découpage permettait de satisfaire les appétits des souverains voisins et d’éviter qu’ils ne guerroient trop entre eux…..
La différence entre la Pologne d’alors et la Corée du Nord tient au fait que les dirigeants de ce pays divisé en 1953 parviennent pour perdurer à manœuvrer, soufflant le chaud et le froid quitte à accréditer l’idée qu’ils peuvent fragiliser le frère coréen du sud. Marion Peron-Doise le note bien
: «L'ambiguïté entretenue par le leadership nord-coréen sur ses capacités nucléaires est en effet fondamentale pour la survie du régime. »²
La disparition –si c’est le mot qui convient - lente et progressive de la Corée du Nord ne peut être l’œuvre que des actions concertées des puissances régionales, à partir du moment où les conditions d’un marché commun existeront :
« Pour ses voisins asiatiques et russe, le décollage de la Corée du Nord produirait alors une mécanique bénéfique à l’ensemble de l’Asie du Nord-Est. La poursuite des travaux de reconnexion ferroviaire entre les deux Corée accrédite en effet la perspective de voir, sous peu, le sud de la péninsule être rattaché par le rail au continent eurasiatique. Les deux capitales devraient être reliées entre elles, puis à la zone franche de Sinuiju, sur la frontière chinoise, ainsi qu’à Nanjin, sur la frontière russe. Ce double raccordement permettrait alors de rétablir les liens avec le Transsibérien russe et les chemins de fer chinois. Au-delà de la péninsule, c’est donc toute l’économie de la région avec le Japon, la Chine et la Russie qui bénéficierait de l’intégration de la Corée du Nord. »³
Depuis le ministère Koizumi, Tokyo essaie de construire une diplomatie avec le « Cher leader » Kim Jong Il en totale indépendance par rapport aux Etats-Unis : la Maison Blanche s’ingéniant à tout faire capoter !
Aux
Etats-Unis l’énervement ne faiblit pas, surtout après les événements kirghizes d’avril 2010 où l’ombre de la « CIA » planait au point de presser Moscou d’envoyer dare dare des opposants au président déchu ainsi que des parachutistes supplémentaires. Malgré sa façade sur le Pacifique, la Maison Blanche craint bel et bien que la solution nord-coréenne se fasse sans elle….


Jean Vinatier

In Seriatim :


Corée:9 août 2007 N°5:
http://www.seriatimonline.com/2007/08/harmonie-des-deux-corechina-first.html

Corée: 29 mai 2009 N°473 2e année :
http://www.seriatimonline.com/2009/05/coree-du-nord-quand-les-baleines_29.html

Kirghizistan : 7 avril 2010, N°668 3e année
http://www.seriatimonline.com/2010/04/kirghizstan-un-faux-pas-americain-n668.html

Sources :

1-Andrei Lankov : "Seoul plotted a course through crisis
"http://www.atimes.com/atimes/Korea/LE25Dg01.html

2-Mariane Peron-Doise : « Corée du Nord: La stratégie de la prolifération», avril 2009,
http://www.ceri-sciences-po.org

3-Mariane Peron-Doise : « La redéfinition des relations Japon/Corée du Nord : un nouvel enjeu pour l’Asie du Nord-Est ? » in Revue Internationale et Stratégique, 2003/1 (N°49)

Autres sources :

Ronan Thomas: The war that won't end
http://www.atimes.com/atimes/Korea/LE25Dg02.html

Yeon-Goo Choi : « Séoul la faute aux Américains » in Outre Terre 2004/1 (N°6)

Bernard Sénécal sj: « Corée, zone tampon du Nord-Est asiatique » in Projet 2010/2 (N°315)


Copyright©SERIATIM 2010

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: