Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 4 juin 2010

De Paris capitale à Paris parc N°708 3e année

Le montant du vol des toiles de maîtres au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris évalué à 150 millions d’euros (1 milliard de francs !) n’a pas incité les médias à publier une série d’articles non seulement sur ce sujet mais d’une manière générale sur ce qui touche de prés la gestion de la ville de Paris depuis que Bertrand Delanoë est le premier des édiles. C’est une véritable omerta ! Le dernier projet présenté par le maire, l’aménagement des berges de la Seine, a été accueilli dans un respect quasi religieux ; le fait que Bertrand Delanoë passe outre à une décision de justice concernant le démarrage des travaux des Halles n’a pas davantage titillé les journalistes, de même que la soudaine multiplication des autorisations de la circulation des vélos dans les sens interdits ! Non, tout le monde est au garde-à-vous devant le maire de Paris et Christophe Girard, haut dirigeant chez LVMH et maire adjoint en charge de la Culture.
De 1977 à 2001, pendant les mandatures de Jacques Chirac (inutile d’en faire le panégyrique) et de Jean Tibéri, le renom de la ville de Paris n’a jamais été porté aussi haut avec en prime des caisses pleines. L’ancien Président de la République avait réussi à maintenir le maximum de vie économique tout en insufflant une dynamique artistique ambitieuse.
Depuis 2001, la donne est exactement inversée. Paris cesse d’être une ville capitale pour n’être plus qu’un lieu dédié aux tour-opérateurs, les Parisiens étant censés devenir d’aimables accueillants et d’adhérer à toutes les festivités lancées par l’actuelle équipe municipale qui ne lésine pas à la communication intense et dispendieuse : transhumance des rollers, Paris-Plage, Nuit Blanche….
Jamais le niveau des dépenses n’a été aussi élevé, jamais non plus les recettes n’ont été aussi hautes et jamais non plus le manque d’argent ne s’est fait aussi cruellement sentir. Entre projets pharaoniques et fiascos artistiques ( voir l’exemple du 104 : là-aussi silence médiatique !), les euros filent entre les doigts de la mairie. Les caisses sont-elles vides parce qu’il y aurait un ample programme de constructions de logements sociaux ? Pas du tout. On a beau chercher, les sommes disparaissent dans le tonneau des Danaïdes de la municipalité. Désormais les Parisiens sont appelés à mettre la main à la poche.
Paris n’est plus une ville où l’on s’amuse : ce n’est pas en créant un Show Case 2 (en chassant les péniches) sur l’eau (bonjour le bruit !) juste en face du Show Case 1 que Paris deviendra tout d’un coup « fun ».
En fait Paris n’a plus de sens, Paris est désarticulé. La ville n’encourage pas l’activité économique hors celle des services : elle s’ingénie à pousser dehors toutes les entreprises qui animent et emploient, par exemple dans les ports parisiens. Pense-t-on que New York ou Londres songerait à faire déguerpir leur industrie? Ces deux villes déploient, au contraire, énormément d’argent pour la garder et ces deux cités figurent parmi celles où l’on rêve d’aller tant pour y trouver le repos, qu’y travailler, s’y amuser, être aux avant-postes culturels. Notons que toutes les expositions et les créations artistiques originales débutent dans ces deux villes pour finir à Paris.
L’air y est-il bon ? Que nenni, la pollution s’amplifie malgré toutes les dispositions en faveur des vélos et des limitations imposées aux voitures. Notre ville, qui dispose d’une très petite surface, ne respire plus.
Si Jacques Chirac comprenait très bien Paris, Bertrand Delanoë se croit toujours à Bizerte. Devenu maire grâce aux imbécillités de la droite, il a davantage détruit que bâtit en moins de deux mandatures.
Certains diront que le tramway est une réussite qui transforme heureusement les portes de Paris : Delanoë ne fait que suivre le projet préparé par le duo Chirac/Tibéri !
Qu’on ne vienne pas non plus dire d’un ton soupçonneux que Jacques Chirac avait une grande proximité avec les groupes du BTP car son successeur actuel lui, donne l’impression d’être en fusion et à cela s’ajoute le problème que pose, par exemple, la partialité d’un Christophe Girard soulignée au début de cette chronique : voir la surélévation de la Samaritaine.
Le Président de la République, s’il a un goût plus élégant en architecture que Bertrand Delanoë qui n’en a visiblement aucun, ne semble pas presser de favoriser la victoire d’un candidat de sa majorité au risque de laisser s’affaisser un peu plus notre belle ville. Mais, peut-être qu’à l’Elysée, le Grand Paris équivaut-il à la fin d’un Paris vivant.
Paris n’est pas taillée pour accueillir des touristes par millions. Paris est une ville qui se mérite. Elle doit attirer l’élite et recevoir le maximum de jeunes (lycéens, étudiants) français et étrangers, d’artistes, de chercheurs, de matière grise et non des foules compactes.
Les lieux parisiens se détériorent: citons le cas de l’esplanade du Musée d’Art Moderne/Palais de Tokyo (exposition internationale de 1937) qui pourrait être si élégante, est sale, bruyante dont l’architecture est dénaturée par les tags et les skateboards.
Le projet d’aménagement des berges de la Seine décidé, sans aucune consultation, ni des Parisiens, ni des maires d’arrondissement, signe certainement, la fin d’une cité active, travailleuse, ingénieuse, curieuse, politiquement réactive au profit de la masse touristique qui ne distinguera ni le vrai du faux, ni la ville du parc d’attraction.


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2010


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: