Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 29 juin 2010

Nuit du 4 août en France, dans le monde : en vue ? N°720 3e année

Selon le quotidien Libération la nomination d’Alexandre Bompard au poste de Président de Francetelevision serait acquise. Dés à présent, voilà avertis celles et ceux qui imaginent le pouvoir élyséen hésitant après la série de dossiers sur les ministres du gouvernement Fillon: il est peut être affaibli mais il n’en poursuit pas moins sa route.
Nicolas Sarkozy, à la veille, de prendre possession du nouvel avion présidentiel (176 millions d’euros) entend installer la rigueur chez les ministres en se gardant bien de commencer par lui : impudence, inconscience, provocation ?
Jean-François Kahn a écrit un article tout à fait brillant
(
« Affaire Woerth : Le début de l’effondrement d’un système. » ) A la veille de la Révolution, l’entourage (Polignac, Lamballe) de la Reine Marie-Antoinette multipliait les demandes de pension, voulait la création de nouvelles charges : alors, aurions-nous d’ici peu une « nouvelle nuit du 4 août » ? Non, d’abord parce qu’il faudrait commencer par « prendre » la Bastille…Et que prendrait-on aujourd’hui ? Nicolas Sarkozy a été élu, les élections se déroulent sans trucage, toute l’apparence républicaine est maintenue : que demande le peuple !
D’ailleurs quel adversaire le Président a-t-il sous son nez ? Dans l’absolu beaucoup de monde, dans la réalité, personne.
Les Français sont prisonniers de la « société de consommation ». Ils sont à des années lumières de toute réflexion sociétale ou d’une utopie. Les Français voient-ils, exemple, comment les Bleus ont évolué depuis 1998 ? Nous sommes passés d’une équipe nationale à des joueurs mettant en avant le fric, l’ethnie et le religieux. Les vexations subies par Yoann Gourcuff sont symptomatiques et lourdes de menaces.
Les femmes et les hommes politiques y compris les plus contestataires veillent à ne pas franchir la ligne rouge. En dépit de toutes les critiques, toutes et tous trouvent que le type de régime en place ne saurait être renversé. On assiste, par médias interposés à des disputes entre clans d’une même Cour, la cour républicaine et leurs fournisseurs de programmes ludiques.
S’il est exact que nous baignons dans une sorte de marécage nauséabond, sachons qu’il n’en sortira, pour l’instant rien, hormis des révoltes et, des actions isolées plus ou moins sacrificielles.
Nous sommes dans la tragédie du délabrement, de l’affaissement ! On a beau prévenir nos concitoyens en combattant les acteurs de la déconstruction nationale : fin de l’intérêt général, du collectif, des liens sociaux, de l’urbanité…etc place à l’émotion permanente, aux plaidoyers en faveur des individus et des communautés (religieuse, sexuelle, ethnique) Bien évidemment, toutes les fonctions régaliennes se dissolvent (la police cesse d’être une force de protection sociale) ou se transforment pour se calquer aux nouveaux féodaux. Rien n ‘y fait, tout le monde devient une autruche et met la tête dans le sable.
Et la Nuit du 4 août planétaire… ?Elle est dans la troisième dimension. Les propos lors de la dernière réunion du G20 à Toronto sont éclairants à plus d’un titre : on saupoudre ici et là et advienne que pourra. Nul regroupement de puissance n’étant en mesure de succéder aux Etats-Unis, en plein déglingage, alors, les membres du G20 optent pour ne rien changer : c’est l’aveu redouté ! Moins les hommes au pouvoir ont de prise sur le contrôle des choses et la technologie et plus nous voyons l’intelligence se rétrécir, se réduire comme peau de chagrin.
Où est la conscience mondiale ? Nulle part. Quelle est la mobilisation internationale pour sauver le golfe du Mexique de la destruction ?Encore un effort et peut-être quelques-uns réussiront à « faire » la guerre à l’Iran comme au bon vieux temps : Pour quel résultat ? Un désastre mais quelle importance. L’Afghanistan ? Rassurez-vous, certains esprits bellicistes planchent sur une « solution totale» : Voilà pour la monstruosité !
Nous sommes dans une période transitoire, d’un côté le monde ancien (en fait mort) et de l’autre le nouveau qui surgira dans des décennies. Pour l’heure les maîtres de l’ancien temps nous régissent, nous gouvernent comptant sur les seules forces de répression et d’interdiction pour maintenir coûte que coûte ce qu’ils appellent l’ordre c’est-à-dire
« L’administration de la peur» (Paul Virilio).


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2010

Source :


http://www.jeanfrancoiskahn.com/Affaire-Woerth-Le-debut-de-l-effondrement-d-un-systeme_a175.html


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: