Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 7 septembre 2010

Belgique : Franchimont :Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 15-16 septembre 1789 N°741 4e année

La Belgique disparaîtra-t-elle ? L’Union européenne garantissant l’intangibilité des frontières entre les Etats membres, une guerre de sécession semble improbable. Cependant, ici et là, surgissent des scenarii : hier soir, le journal de France 2 énoncait comme une évidence le rattachement de la Flandre au royaume des Provinces-Unies oubliant une profonde détestation entre les deux, la premiere étant catholique, le second protestant. La Wallonie était tout bonnement intégrée à la République française. Depuis la Révolution française de 1789, cette idée taraude des élus wallons.
Retour en arrière.
Depuis 1713, les Pays-bas (d’Anvers à Luxembourg) sont sous le gouvernement Habsbourg de Vienne. En 1787, l’opposition aux réformes de l’empereur Joseph II, le frère de Marie-Antoinette, prend un nouveau visage par la révolte du Brabant et du Hainaut (Flandre). Pourquoi ? Si le libre accès aux fonctions publiques pour les protestants et les juifs, la liberté de culte, le serment civil imposé aux évêques, la création d’écoles non confessionnelles passent sans trop de casse, il n’en va pas de même pour la réorganisation administrative et juridictionnelle dont la considérable simplification risque de faire perdre à bien des fonctionnaires leurs emplois. Au début de 1789 deux courants se disputent la révolution en cours, un mené par les nobles et l’épiscopat, le second par les bourgeois bruxellois.
A ces événements politiques s’ajoutent quelques mois plus tard ceux de Liège. Les événements parisiens de juillet 1789 précipitent la révolution dans la Principauté de Liège (en actuelle Wallonie). Le 18 août 1789, son Prince-évêque, César-Constantin-François de Hoensbroeck, détesté par tout le monde, s’enfuit en Allemagne.
Le congrès de Polleur, situé dans le marquisat de Franchimont, aboutit, le 16 septembre à la rédaction d’une Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ) infiniment plus radicale que la Française et dont vous trouverez les 16 articles ci-dessous.
En janvier 1790, naissait la Confédération des Belgiques-unies. En décembre 1790, l’empereur Léopold II (1790-1792), frère de Joseph II, mettait un terme à l’ensemble des révolutions des Pays-Bas.


«
1- Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

2- Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme, ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

3- Toute souveraineté réside essentiellement dans le peuple: nul corps, nul individu, ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

4- La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui; ainsi l'exercice des droits naturels de chaque homme, n'a de bornes, que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance des mêmes droits : Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.

5- La loi ne doit défendre que les actions nuisibles à la société ; tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché; nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

6- La loi est l'expression de la volonté générale, qui ne doit jamais s'écarter des règles éternelles de la vérité et de la justice: tous les citoyens ont le droit de concourir à sa formation, personnellement ou par leurs représentants: elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège ou qu'elle punisse: tous les citoyens étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents.

7- Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu'elle a prescrites; ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires doivent être punis; mais tout citoyen appelé, ou saisi en vertu de la loi, doit obéir à l'instant et se rend coupable par la résistance.

8- La loi ne doit admettre que des peines strictement et évidemment nécessaires; et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une loi établie ou promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

9- Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de la personne, doit être sévèrement réprimée par la loi.

10- Tout citoyen est libre dans ses pensées et opinions.

11- La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

12- Si la garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique, cette force n'est instituée que pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

13- Pour l'entretien de la force publique et des frais de l'administration une contribution commune est indispensable, et la répartition doit être rigoureusement proportionnelle entre tous les citoyens en raison de leurs facultés.

14- Chaque citoyen a le droit, par lui-même ou par les réprésentants, de constater la nécessité de la contribution publique, de la continuer librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la qualité, l'assiette, le mouvement et la durée.

15- La société a le droit de demander compte à tout agent public, de son administration.

16- Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a pas de constitution. »


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2010

Source :
http://www.senlime.be/si/Promenad.html



Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie,Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: