Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 15 mars 2011

Japon : île défunte? N°880 4e année

L’année 2011 débute par bien des événements tragiques : ces jours ci le Japon affronte la pire catastrophe depuis 1945. Paul Claudel avait vécu la destruction de Tokyo en 1923. Tremblement de terre, tsunami(mot japonais) et réacteurs nucléaires qui menacent d’entrer en fusion. On est très frappé parle calme et le stoïcisme des Japonais : nulle panique ou foule fuyante. L’enseignement du bouddhisme depuis la petite enfance produit cette apparente sérénité, du grand courage dans l’épreuve.
Un nuage radioactif part en direction du Pacifique derrière la 7e flotte américaine qui s’éloigne par précaution. Les peuples du Pacifique avant celui de Californie seront donc dans toutes les appréhensions. Le gouverneur de Tokyo n’a pas craint de dire qu’il s’agissait d’une punition divine, propos inutile alors que la pénurie et les débuts d’exode du Nord au Sud commencent affaiblissant l’économie déjà réduite à peu. La bourse japonaise a plongé deux fois de suite entraînant dans son sillage l’ensemble des places financières. L’empire du Soleil levant est la seconde économie au monde : si elle s’immobilise, on devine bien l’effet domino qui s’en suivrait. La mondialisation a aussi cet effet de tout relier sans distinction. A l’heure actuelle mesurons-nous toutes les conséquences à venir autant climatiques qu’humaines à l’échelle du monde sans commune mesure avec le tremblement de terre de Lisbonne en 1755?
Sur fond de crise nucléaire majeure les gouvernements étrangers rassurent leurs propres peuples sur la solidité des centrales nucléaires. L’audit général s’impose du fait que la majeure partie de ces centrales sont anciennes et que quelques-unes ont été érigées au-dessus des failles. Pourquoi?
Les Japonais sont parvenus à surmonter les deux bombes atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki envoyés par les Etats-Unis davantage pour éprouver leur nouvelle puissance que pour forcer une armée impériale à la veille de se rendre. Si, par malheur, les secousses sismiques perduraient et si les réacteurs cédaient rendant la vie impossible sur l’île où irait donc ce peuple? Nous serions face à un exode inédit par sa dimension dans l’Histoire : qui les accueillerait? Refondrait-il un Etat ou bien se fondrait-il dans la masse? La Russie proposerait bien de les installer en Sibérie, une manière de contrebalancer la migration chinoise. Elle y gagnerait tant les Japonais sont travailleurs et en pointe dans bien des secteurs s’ils tiennent par moins 50° !
Nous en sommes pas là mais cette question de l’exode que nous connaissons par la Bible puis par les récits de science-fiction et les films catastrophes revient en force aujourd’hui.
Je termine en pensant très fortement à  Kaz Hiruma, un ami Japonais retourné dans son pays.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: