Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 11 juillet 2011

Syrie: Ford et Chevallier dans leurs krachs N°987 4e année

Ce jour les ambassades des États-Unis et de France ont été assiégées par des Syriens fidèles au Président Al-Assad peu de temps après que MM Ford et Chevallier se soient rendus à Hama soutenir les contestataires.
Il s’agit pas ici de soutenir ou pas l’actuel minorité au pouvoir mais de considérer plutôt le sens que ces diplomates, d’ordre de leur gouvernement respectif, ont voulu rendre public en désavouant les autorités damascènes. L’attaque des ambassades était-elle la suite logique et par conséquent le prétexte pour  monter d’un cran, d’indiquer que la France et les États-Unis entendaient agir de la même manière qu’en Libye?
Si le cas libyen, faute d’une victoire éclair, complique la tâche de l’Élysée au point d’obliger le gouvernement à négocier via l’Algérie avec Kadhafi, que dire d’un chamboulement en Syrie dont l’onde de choc secouerait tout l’Orient dont Israël. On a plus le sentiment d’une fuite en avant  que l’exposition d’une pensée politique. Paris et Washington font les fiers à Hama mais se taisent au Yémen, alors que le Président Saleh revient, tout juste pansé, idem à Bahreïn où ces capitales se satisfont d’un dialogue entre les opposants et le roi alors que les mitrailleuses saoudiennes sont encore brûlantes.
L’opposition syrienne est aujourd’hui divisée et elle a eu le mérite de stopper en plein vol BHL, le Beaumarchais de Sarkozy, qui voulait refaire le coup des « libyens libres. Les syriens ont de la mémoire et de la dignité : ils ne veulent pas avoir pour héraut un homme qui était sur un char israélien lors de l’opération Plomb durci. C’est effectivement un élément nouveau les Arabes en révolte contre leurs régimes ne tiennent pas à faire tomber une marionnette pour le devenir ensuite. Les puissances « Atlantique » ne possédant plus aucune transcendance, croient, néanmoins, être le chevalier Blanc alors qu’elles sont face à des problèmes financiers gigantesques  et sont confrontées, elles-mêmes à de sourdes colères populaires. Les indignés sont désormais partout dans le monde. On ne tardera plus à s’apercevoir qu’il n’y a plus d’ordre du tout.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: