Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 11 janvier 2015

Un peuple coiffé mais levé N°3007 9e année

Vîmes-nous une fête/défilé de la Fédération ?  Près de 4 millions de Français défilèrent dans une multitude de villes dont la capitale….Dès l’annonce de l’odieux massacre de la rédaction de Charlie Hebdo et des policiers et avant que la France ne suive les autres tragiques évènements dont celui dans un magasin, casher, porte de Vincennes où quatre de nos compatriotes laissèrent la vie, les Français descendirent dans les rues. Le pouvoir s’attendait-il à cette spontanéité ? Imaginait-t-il que l’élimination d’une rédaction enclencherait une réaction dont il ne savait pas la dimension ? Non. Le commando sanglant ne connaissait pas notre histoire et ignorait donc la très importante place de la caricature, dessinée, écrite, chantée dans l’expression nationale et ce depuis les mazarinades au XVIIe siècle ! Mais, tout de même, avouons que tout le monde a été surpris par l’immédiate ampleur de la colère, une goutte d’eau venait de déborder du vase, trop était trop.
Le pouvoir, sachant son impopularité a cherché à coiffer les Français et pensa donc à inviter un certain nombre de chefs d’Etat et de gouvernement dont beaucoup font fi de la liberté de la presse sans compter ceux qui veulent nous conduire à l’autel du sacrifice au nom de leur Europe et de leur traité transatlantique : c’est dire la panique ! Ainsi, ce dimanche la nation était-elle arrêtée par quelques rangées de « puissants » mais ces quelques rangs n’empêchèrent pas de renforcer la toute-puissance de la foule citoyenne. Entendre « Vive la France », « vive la liberté », la Marseillaise, mais depuis combien de temps ce moment-là n’était plus survenu ? Combien de fois le pouvoir politique, de droite comme de gauche, ne s’était-il pas ingénié à l’empêcher ? Ce jour, les écluses ont cédé. En un certain sens, nous assistâmes à un défilé de la Fédération, le second du genre avec l’espoir qu’à l’inverse de celui de juillet 1790, nous n’aurons pas à connaître une fuite en avant.
Ce jour, un 11 janvier 2015, le peuple français est revenu dans la rue hors défilé syndical ou politique : c’est assez nouveau et l’on comprend l’inquiétude de l’élite en place, son souci à nous tenir en lisière : ainsi ni Syriza, ni Podemos n’étaient officiellement invités……
A la vérité, le pouvoir se sait si bien sur un baril de poudre que sa première décision sera de concocter des lois « liberticides » et non de réappliquer la laïcité, l’intégration, de réhabiliter l’école, l’Histoire. Les Français seront-ils dupes ? L’erreur politique d’écarter Marine Le Pen du défilé parisien a été bien ressentie, une nouvelle voie s’ouvre à elle, d’autant plus que les « Une » de demain apparaîtront comme des en-têtes de la plupart de ces discours.
Ah, ça ira ?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2015

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: