Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 24 novembre 2016

Des anti-Brexit aux anti-Trump N°4261 10e année



Au lendemain du Brexit, les défaits s’empressèrent de descendre dans la rue, d’envahir les réseaux sociaux et l’on vit même les maires de Londres et de Paris proposer leur union. Au terme d’une campagne très partiale, le peuple s’était pourtant exprimé et le gouvernement de Sa Majesté ne voyait pas pourquoi il en contesterait le résultat.
De l’autre côté d l’Atlantique, quelques mois plus tard, au lendemain du résultat de l’élection présidentielle américaine, ce sont les clintoniens défaits qui se lancent dans des actions violentes, initient une pétition qui atteint près de 4 millions de signatures, relayés par des maires dont ceux de Washington et de New York qui affirment déjà qu’ils n’obéiront pas aux ordres du Président.
Il est notable de souligner que ce sont les apôtres de la mondialisation globalisée, de la démocratie  et du droit qui sont en pointe de la contestation de résultats démocratiques.
Afin d’appuyer leurs dires, ils insistent sur la majorité des votes qui donne une avance de plus d’un million à Mme Clinton sur M.Trump mais, bizarrement s’abstiennent de demander dans la foulée la réforme générale du mode électoral. Il s’agirait donc de monter un climat anxiogène qui engagerait les grands électeurs à changer de camp lors du vote solennel du 19 décembre prochain….Tout ça pour ça ! Et le respect des institutions démocratiques?   Que diraient tous ces battus si vainqueurs ils avaient vu surgir sous leurs fenêtres de tels contestataires ? Eh bien, ils auraient fait balayer tous ces sans-dents, ces « déplorables » sans sourciller, sans s’émouvoir.
Depuis la mer terrestre deux vagues se lèvent, celle dite « identitaire » celle dite « mondialiste » laquelle des deux fera tsunami ?


Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: