Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 11 décembre 2018

De l’acte IV à l’acte V ? N°4607 12e année


Après un mois de silence, le Chef de l’Etat est intervenu lors d’un discours enregistré ce qui dénote, une fois encore ce refus d’être en même temps et au même moment avec les Français.
Emmanuel Macron a presque dit qu’il avait entendu les plaintes, les colères et a décrété une « urgence économique et sociale » et a annoncé quelques mesures dont une hausse du SMIC de 100€ et la suppression de l’augmentation de la CSG pour les retraités modestes.
L’impression générale est que les réajustements budgétaires ont le pas sur la profondeur de la colère ou révolte. Tout reste en place : le Premier ministre, le gouvernement, la politique générale.
Emmanuel Macron a manqué l’occasion de taire d’un coup les rancœurs et les plaintes légitimes des gilets jaunes. Pour cela, il fallait intervenir en direct, annoncer un nouveau pacte social avec des mesures immédiates, le référendum d’initiative citoyenne et le renvoi d’Edouard Philippe lié à ce qui a amené les troubles sociaux.
Peut-être que la colère descendra d’un cran mais pour un temps car l’exécutif est toujours engagé dans une politique de hausse de la pression fiscale. Ce qui a été dit hier soir est une proposition de répit mais pas de remise en cause. Le soin à complaire à Bruxelles et à Berlin se devinait tout au long de l’intervention présidentielle, d’un Président qui n’a toujours pas vu ou reçu un gilet jaune !
Les dangers à chipoter, à pinailler le bout de gras ou à compter les piécettes jetées du carrosse ont historiquement des retours dramatiques quand bien même le gouvernement disposerait du fameux « liquide incapacitant » pouvant terrasser toute une foule.


Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: