Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 28 avril 2014

Alstom entre America et Germania N°1761 7e année

L’intérêt porté par GE à l’un de nos fleurons industriels, Alstom, a affolé l’Etat qui n’a pas tardé à retrouver le sourire en annonçant que Siemens s’inviterait dans la partie. En regardant froidement qu’il s’agisse de l’Américain GE ou de bien de l’Allemand Siémens, l’entreprise Alstom est envisagée comme découpée….On a beau nous affirmer qu’avec Siemens surgirait du soir au matin un géant de l’énergie alors que l’on sait que y parvenir bien des années sont nécessaires, il n’en apparaît pas moins que la France paie au prix fort l’abandon de toute politique industrielle, politique qui dure depuis près de quarante ans. Si l’Etat voulait agir, il lui faudrait ou bien nationaliser pour un temps Alstom ou bien monter fortement dans le capital. Déjà engagé dans un écheveau qui lui coûte avec Peugeot et le constructeur chinois Dongfeng lequel est déjà en partenariat avec Renault, l’Etat s’en tient à communiquer et laisse dire sur les réunions à venir. Si les Etats-Unis sont d’une parfaite hypocrisie quand ils dénoncent notre interventionnisme alors qu’eux-mêmes le font sans gêne aucune, nous apparaissons bien nus face aux marchés et sommes bien dans l’incapacité à prendre une mesure choc. A quelques semaines des européennes et du traité faussement appelé de libre-échange Atlantique, François Hollande se contraint à réagir en faisant, une fois encore de la synthèse quand on s’attendrait à le voir le cul sur la selle : ne vient-il pas encore de chuter de plusieurs points dans un dernier sondage ?
Certains prétendent que l’arrivée de Siémens serait un signal fort (expression très tendance) oubliant que quelques années plus tôt un certain Nicolas Sarkozy s’était battu pour que cette société allemande n’entre pas dans Alstom, preuve s’il en était que cette idée était du ressort des limbes. On est bien éloigné de toute idée de géant de l’énergie, de même que de l’Europe, l’Etat français entre deux mastodontes s’en remet au ciel : avec un tel berger, les salariés d’Alstom ne savent pas lequel des deux fauves est le plus avide sachant que les deux le sont, l’occasion ne fait-il pas le larron ?


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: