Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 2 mars 2014

« Kiev défie Poutine » par Xavier Guilhou N°1653 7e année

Xavier Guilhou réalise un beau panorama bien en équilibre….

« […..]
Les événements de la place Maïdan (novembre 2013-février 2014) convergent, comme par hasard, avec un agenda très dense et sensible au niveau mondial. Bien entendu personne n’a occulté le fait qu’ils se sont déroulés pendant les jeux olympiques d’hiver de Sotchi, contraignant Vladimir Poutine à un apparent silence pour ne pas gâcher sa fête et sa volonté d’affirmer au monde que la grande Russie était de retour. Etrange parallèle de l’Histoire, si nous rapprochons cette actualité avec celle des jeux olympiques de Pékin lorsque, dans la nuit du 7 au 8 août 2008, au moment de la cérémonie d’ouverture, Poutine lança une guerre éclair en Ossétie du sud pour répondre aux tentations d’émancipation de la Géorgie [3] , bien conseillée entre autre par les américains, et qui manifestait le souhait de rejoindre l’OTAN… Match nul : les réseaux occidentaux, qui soutiennent et conseillent début 2014 les opposants ukrainiens dans leur volonté de rejoindre l’Europe, ont bien retenu la leçon de leurs échecs sur le Caucase. Ils avaient à l’époque sous-estimé le coup de patte de l’ours russe qui ne négocie plus lorsque l’on s’amuse à toucher de près ou de loin à son « étranger proche », celui qui conditionne sa place, son rôle, sa sécurité et désormais son hégémonie dans les grands jeux mondiaux. En l’occurrence ce corridor caucasien constitue un nœud géostratégique pour le pétrole et le gaz de Bakou, d’Asie centrale, du Moyen-Orient et de l’Iran vers l’Europe et surtout vers la Chine. C’est aussi un nœud sécuritaire très sensible pour Moscou qui doit faire face aux groupes islamistes de Tchétchénie et du Daguestan. Poutine avait planifié dès 2006 l’opération sur Tbilissi pressentant cette obsession, notamment anglo-saxonne, de lui amputer son espace vital. Qu’a-t-il planifié pour l’Ukraine ? Est-il cette fois-ci surpris et déstabilisé ? Ou bien attendait-il les occidentaux pour les piéger ? Les scénarios sont ouverts y compris celui, forcément inconcevable pour les européens, d’un retour de la guerre.
Pourquoi cet emballement de nouveau sur Kiev ? Les experts en énergie diront : « pour les mêmes raisons que dans le Caucase et en Syrie », et nous pourrions ajouter « qu’en Asie centrale » où les réseaux, notamment néo conservateurs américains, ont maintenu sans cesse la pression depuis 20 ans pour tenter d’obtenir des anciens satellites de l’URSS qu’ils basculent sous obédience occidentale, certes pour la démocratie mais surtout pour la richesse de leurs sous-sols… Ils n’y sont jamais arrivés, Vladimir Poutine étant plus coercitif et fin manœuvrier sur le terrain… En revanche sur la Mer Noire les manœuvres se sont durcies depuis un an avec une remise en cause des grands projets de gazoduc et de pipe-line sur l’ensemble de la région, surtout avec le règlement en cours de l’affaire iranienne qui clôt la stratégie du « Great Middle East » de la politique étrangère américaine.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.diploweb.com/Kiev-defie-Poutine.html?utm_source=sendinblue&utm_campaign=NEWSLETTER_14__03032014&utm_medium=email

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: