Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 29 janvier 2016

Jacqueline Sauvage doit être libre ! N°4091 10e année



Jacqueline Sauvage comme d’épouse a subi les viols et les violences de son mari, Jacqueline Sauvage comme mère a subi le mal fait à ses enfants par leur père : 47 années d’horreur !
Jacqueline Sauvage a tué son époux. Il s’est trouvé un juré de cour d’assise pour rester sourd et aveugle sur les années terribles subies dans cette famille par celui qui aurait dû être le garant de sa tranquillité. Ce juré pathétique n’a pas eu honte de condamner l’épouse et mère à 10 années de prison ferme. Cette sentence rendue au nom du Peuple français condamne, en fait, Mme Sauvage à l’infamie.
Vendredi la famille de Mme Sauvage se rendra à l’Elysée et y plaidera devant le Chef de l’Etat comme autrefois, avant 1789, lorsque des lettres de clémence auprès de la Grande Chancellerie pouvaient enclencher le droit de grâce du monarque.
Espérons que le Chef de l’Etat entendra la supplique de la famille de Mme Sauvage et que bientôt elle pourra retrouver ses enfants, sa famille et faire le deuil de son acte. S’est-on interrogé parmi ce juré bien bas, de que lui a coûté de tuer l’homme épousé et père ? S’est-on interrogé parmi ce juré insensible de la portée de l’acte de Mme Sauvage au nom de ses enfants ? Une mère défendant sa progéniture, qui peut le lui dénier ?
La grâce présidentielle qui a de nombreux opposants, est, heureusement, un legs de nos Rois que la République (quel que soit son numéro) n’a pas voulu effacer. Il est fondamental à mes yeux que demeure, par-dessus toutes les institutions, un droit de grâce entre les mains du représentant suprême de la Nation. Le droit de grâce n’est pas une survivance mais l’illustration parfaite qu’au-delà des règles et des lois, existerait in fine un homme ou une femme par son rang en mesure de biffer d’un trait une sentence injuste. Le droit de grâce doit rester exceptionnel, afin que sa  transcendance entre le souverain, élu ou héréditaire, et le Peuple puisse être regardée comme intemporelle.



Pétitions :




Jean Vinatier
Seriatim2016

Aucun commentaire: