Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 20 mai 2018

«Iran : « s’il n’y a pas de nouvel accord »…par Hélène Nouaille » N°4492 12e année


«Immédiatement après la déclaration de Donald Trump le 8 mai – « J’annonce aujourd’hui que les Etats-Unis se retireront de l’accord nucléaire avec l’Iran » (1) – le Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin prenait la parole au cours d’une conférence de presse. Et ce qu’il a laissé entendre n’a échappé ni au Wall Street Journal (WSJ), ni aux observateurs de Zero Hedge : oui, les sanctions imposées à l’Iran seront reprises et elles impactent les entreprises qui font commerce avec le pays remis à l’index, tout nouveau contrat étant interdit. « Cette administration est résolue à traiter la totalité des activités déstabilisatrices de l’Iran » précisait Mnuchin (2). Ce qui concerne « les exportations d’avions et de pièces de rechange, les transactions en dollars, le commerce de l’or et d’autres métaux, la dette souveraine et le secteur automobile. D’ici au 4 novembre prochain, les sanctions concerneront aussi les achats de pétrole, les transactions avec les ports et l’industrie maritime de l’Iran, et tout lien avec son secteur des assurances ou avec sa banque centrale ».
Mais, relevait le WSJ (3), banques et entreprises disposant de temps (de 90 à 180 jours) pour régulariser leur situation, et Mnuchin ajoutant que « ce délai donne suffisamment de temps pour que, s’il n’y a pas de nouvel accord, les sanctions soient appliquées », l’objectif de Donald Trump pourrait bien être justement « de conclure un nouvel accord » avec l’Iran. Un accord signé Trump – et non pas Obama, en grosses lettres de préférence. »
La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: