Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 23 mars 2020

Coronavirus : observations en mode faille! N°4852 14e année


La Tribune est fière d’écrire que l’hôpital militaire de campagne de Mulhouse de trente lits aura vu le jour en 5 jours alors qu’une demi-journée est suffisante ! L’armée a la capacité, s’il le fallait, d’établir une cinquantaine d’hôpitaux de campagne sur tout le territoire mais encore faudrait-il que les directives politiques fussent claires, franches. Un militaire agit d’autant mieux que l’ordre est net…Mais il en va de la faiblesse logistique comme de bien d’autres ainsi les chaînes de décontamination qui officiellement, sont au nombre de 4 : 1 dans l’Est, une près de Bordeaux, une à Marseille, une dans le 77, chaque chaine de décontamination peut traiter une vingtaine de cas par heure ce qui est peu pour 70 millions de Français ! Aujourd’hui, la France ne serait pas en mesure d’affronter une nouvelle « grippe espagnole » (choléra) et moins encore à l’échelle bruxelloise.
Les Parisiens peuvent se mettre à leurs balcons pour applaudir le service de santé qu’ils ne voient pas, les mêmes qui haussaient les épaules quand les infirmières, les médecins défilaient dans les rues de Paris, les mêmes  qui n’avaient aucune sympathie pour les pompiers tabassés par les CRS et BAC, de même que pour les Gilets jaunes mutilés, tués…..Ces Parisiens, dont beaucoup ont fui la capitale sans penser un seul instant qu’ils pouvaient être des diffuseurs de coronavirus en province, ont dévalisé les centres commerciaux…au nom de leurs enfants !: le bobo nombriliste, égotiste le trouillomètre aux fesses! Un signe au premier tour des municipales, Anne Hidalgo a presque frôlé le plébiscite…Les quelques bobos qui restent continuent à courir, à s’amuser avec leurs enfants sans tenir compte des consignes…Dans Paris, on laisse les marchés libres, en banlieue bien des cafés, restaurants accueillent les consommateurs. Ce laxisme politique aurait son revers si, par malheur, le coronavirus se développait considérablement, les Français désigneraient facilement les coupables…mais voilà, l’exécutif craint par-dessus-tout le « soulèvement » des banlieues, ferme les yeux sur les crachats en direction des forces de l’ordre (« Allah est plus fort que le virus »)…et ainsi de suite !
De la France narrée par Marcel Aymé dans sa trilogie (Travelingue, Le chemin des écoliers, Uranus), elle ne varie guère car l’homme en dépit des progrès techniques, des inventions, des innovations reste au fond, comme le disait le Général de Gaulle, « une vilaine bête »…
Entre les magouilles municipales de Gérard Larcher, de la volonté des Républicains de monter une commission d’enquête pour dédouaner in fine Emmanuel Macron et les contradictions quotidiennes du gouvernement, heureusement, vous avez l’abnégation des professions de la santé, des pompiers et des policiers et gendarmes (sans masques).
Huit jours après les mesures Macron « en même temps » et alors que la Belgique  édicte un confinement de huit semaines,  on n’est pas encore dans le « Au bon beurre » (Jean Dutourd), la société française tient parce que les rayons sont achalandés, que l’on croit les consignes très temporaires et peu contraignantes, que le mode de vie n’est pas remis en cause, tout cela est très fragile, à la merci de l’évolution pandémique et de tout autre événement….
Actuellement en Italie, ce sont les Chinois, les Russes, les Cubains qui viennent à son secours, pas l’Union Européenne. Bruxelles peut, comme la BCE, verser des milliards, les milliards n’ont jamais fait une souveraineté, Il n’y a pas de solidarité européenne, la France, seule s’y accroche par adhésion au mondialisme. Emmanuel Macron a moqué les propos d’Agnès Buzyn qui disait juste, mais en cette heure la seule espérance du Chef de l’Etat est d’avoir à un moment des pleins pouvoirs, ni plus, ni moins : pathétique ?



Jean Vinatier
Seriatim 2020

Aucun commentaire: