Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 18 janvier 2009

Thierry de Montbrial : « Vingt ans qui bouleversèrent le monde » 2008 N°382 - 2eme année

Thierry de Montbrial de l’Institut (1943), fut l’initiateur et le premier directeur du Centre d’Analyse et de Prévision (CAP) au ministère des Affaires Etrangères entre 1973 et 1978 avant de fonder en 1979, l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) qui publie, outre la revue Politique Etrangère, le fameux RAMSES ou Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies.
Dans l’ouvrage Vingt ans qui bouleversèrent le monde, l’auteur propose une série d’analyses à chaud des différents événements internationaux qui marquèrent le monde depuis la chute du Mur de Berlin jusqu’à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques à Pékin en août 2008.
Thierry de Montbrial n’est pas un littéraire, pas davantage un historien, les sujets sont décrits très froidement et le style rappelle le ton d’un rapport. L’auteur ne prend pas parti, il privilégie l’analyse des faits, il les décortique, il met en avant des articulations sans prétendre avoir une opinion ou une quelconque prise sur l’événement. Chaque chapitre correspond à une année à l’exception de 1989 ; chaque année se divise, à son tour, entre trois et neuf sous-parties d’environ cinq à dix pages. Au final, on a plus de six cents pages compactes. Pour quel lectorat ? Etudiants, doctorants, fonctionnaires et cadres internationaux, journalistes soucieux d’avoir une base de données fort riche que l’on consulte en fonction des interrogations ou tout simplement pour avoir sous la main le suivi analytique d’un thème sur deux décennies. Ainsi, par exemple, sur l’Europe, la Chine, les relations transatlantiques….etc
Thierry de Montbrial suit la route de l’histoire contemporaine
( « Vers un nouvel ordre mondial » (juillet 1991), « Le rééquilibrage du système international » (juillet 2002), « Le nouveau système international » (juillet 2006), « Vers un monde multipolaire » (juillet 2007) puis au dernier chapitre en juillet 2008, « Le nouveau système international » et « Il n’y a plus de pilote dans l’avion ») qu’il définit « comme une modeste contribution à l’aide à la décision ».
L’auteur plaide tout au long de ces pages pour l’émergence d’un modèle de gouvernance planétaire et il met bien en lumière l’extrême difficulté à devancer les événements en parlant de la « gouvernance réactive ». Il voit dans l’Union européenne une expérience inédite plutôt heureuse et moderne du partage de la souveraineté menée à l’échelle de tout un continent et ce malgré le drame de l’implosion de la Yougoslavie.
Au fond, Thierry de Montbrial, sans se faire théologien,, souligne que l’Union européenne reste la partie du monde la plus novatrice dans le domaine de la coresponsabilité des grandes affaires planétaires face, par exemple, aux Etats-Unis qualifiés d’hyperpuissance (est-ce Montbrial ou Védrine qui a la paternité de ce qualificatif ?) et à l’Asie et l’Amérique du Sud en quête de relations mondiales harmonieuses.
Le constat d’absence de pilote dans l’avion au terme de deux décennies est le signe que les modèles des organisations internationales nées entre 1914 et 1945 sont arrivés à terme. Nous sommes bel et bien au commencement d’un monde nouveau qui garde un potentiel révolutionnaire.

Jean Vinatier pour
Babelio

©SERIATIM 2009

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Source :

Thierry de Montbrial, Vingt ans qui bouleversèrent le monde –De Berlin à Pékin-, Paris, Dunod, 2008

Aucun commentaire: