Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 6 janvier 2009

Vers le Grand Israël ? N°372 - 2eme année

Il y a trois nations au monde qui s’affranchissent unilatéralement du droit international et/ou passent outre des décisions d’organismes internationaux : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, Israël. Ces trois états disposent d’une sorte de « licence to kill » ou permis de tuer.
La situation dans la bande de Gaza est odieuse. Les Palestiniens sont pris en otage. Nous assistons par Youtube interposé au pilonnage de tout un peuple quand le cynisme des Etats et la faiblesse des organisations internationales sont patents.
Aux Etats-Unis, Georges Bush a mis son veto à une résolution de l’ONU favorable à un cessez-le-feu et a répété, hier son soutien au Président Shimon Pérès. Et Barack Obama ? Son silence vaut acceptation de la position de la Maison Blanche. Ses partisans disent qu’il ne peut s’exprimer avant le 20 janvier alors qu’il se montre très disert pour annoncer par pans entiers sa future politique de relance économique ! Est-ce sa manière d’avertir que sa politique étrangère sera le cadet de ses soucis ?
Le Président Sarkozy a reçu en grande pompe la ministre des Affaires Etrangères d’Israël, Tzipi Livni, sans accueillir un représentant de l’Autorité palestinienne. Il se targue de jouer un rôle et a entamé une série d’entretiens au Proche Orient pour convenir d’un cessez-le-feu. Est-il crédible auprès de ses interlocuteurs ? Tous savent qu’il soutient l’offensive israélienne : ne vient-il pas de déclarer, par deux fois, que le Hamas avait une très grande responsabilité dans le drame actuel ? Son activisme dédouble la démarche de la République Tchèque qui préside le conseil de l’Union européenne laquelle est, également, plus que favorable au gouvernement Olmert.
Quant à l’émissaire du Quartet (Russie, Etats-Unis, UE, ONU), Tony Blair, il brille par son absence et son apathie ! Résultat, confusion, absence de cohésion et concurrence d’ego !
Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner ont beau multiplier les pauses-cafés d’escale en escale, ils veillent surtout à ce que les Français les approuvent : la com, la com !! D’ailleurs, les journaux télévisés se gardent bien de signaler les nombreuses oppositions en Israël à la politique belliciste du gouvernement Olmert pour accepter ex abrupto tous les communiqués de Tsahal et faire des reportages complètement partiaux. Heureusement qu’Internet existe !
Le Président de l’Autorité palestinienne, Mahamoud Abbas –dont le mandat se termine le 15 janvier- déjà sans poids et sans influence sur la majeure partie des Palestiniens, n’a pas trouvé mieux au premier jour de l’intervention de Tsahal de dénoncer…le Hamas au lieu d’en appeler à l’unité de son peuple !
Et les acteurs régionaux : l’Egypte, la Syrie, la Turquie, la Jordanie, le Liban avec à l’arrière plan, l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Qatar ? Le Caire et Ankara, deux soutiens à Israël, pourraient-ils faire un contre-poids à l’actuelle politique israélienne ? Ce vœu français ne tient pas la route mais il fait impression et ébahi le chaland. La Syrie, pressée également par la France est proche de l’Iran et héberge sur son sol outre le Hezbollah, le chef politique du Hamas, Khaled Machaal. Damas qui n’est plus diabolisée par l’Union européenne dispose d’atouts considérables et fixera, certainement, le prix de son concours par le retour, à terme, sous sa souveraineté du plateau du Golan. L’axe Damas/Téhéran, sortira renforcé de cette campagne militaire.
La Russie, la Chine restent d’une grande discrétion. Ces deux puissances regardent avec intérêt tous ces acteurs « Atlantique » jouer une comédie tragique, parfaitement cynique.
Et Israël ? Pendant que tout le monde palabre, son armée avance, combat, détruit, tient à l’écart la presse internationale et maîtrise les images, les films. Tsahal tait ses pertes en les annonçant au compte goutte. La bande de Gaza n’ayant qu’une surface réduite (une longueur de 40 kilomètres sur 10 de large) la victoire israélienne ne fait guère de doute même si elle affronte une guérilla redoutable. Une fois le territoire conquis, il sera bien temps pour Tel-Aviv d’accepter un cessez-le-feu ! Cette guerre débouchera-t-elle sur une énième conférence de paix ? Sans doute mais qui représentera l’Autorité palestinienne ? Car les Palestiniens vont se retrouver sans chef ou bien avec un leader du Hamas, parti dont ne veulent ni les Européens, ni les Américains…. ni les Israéliens, pourtant père fondateur de ce parti rival du Fatah ! La Palestine pourrait bel et bien disparaître et Tel Aviv réaliserait via l’absorption de la Cisjordanie le fameux Grand Israël ! Comme la Pologne au XVIIIe siècle, la Palestine va de dissension en dissension manipulée par les puissances voisines chacune d’entre elle arrachant un pan du territoire.

Jean Vinatier

©SERIATIM 2009

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Chers Habitants de la Planète terre,
Navré de vous perturber !

Je comprends qu’en ce moment, nous autres, Israéliens, vous irritons.
Il s’avère, en effet, que vous êtes vraiment contrariés, fâchés, voire indignés.
En fait, vous êtes souvent fâchés contre nous.

Aujourd’hui, c’est pour l’utilisation excessive de la force contre les dirigeants “innocents !” du Hamas.
Récemment, c’était pour “la répression brutale des Palestiniens”.
Avant cela, c’était pour le Liban.
Avant encore, c’était à cause du bombardement du réacteur nucléaire de Bagdad,
De la guerre de Kippour
Et de la campagne du Sinaï.
Il s’avère que la victoire des Juifs et, par conséquent, leur survie, vous fâchent énormément.

Naturellement, Chers habitants de la planète Terre,
Longtemps avant l’existence de l’Etat d’Israël, nous, membres du peuple juif, vous avons irrités.
Nous avons irrité le peuple allemand qui a élu Hitler.
Nous avons irrité le peuple autrichien qui l’a applaudi à son entrée dans Vienne.
Nous avons irrité un bon nombre de nations d’Europe de l’est, dont les Polonais, Slovaques, Lithuaniens, Ukrainiens, Russes, Hongrois, Roumains.
D’ailleurs, l’ i r r i t a t i o n que nous causons au monde remonte à fort loin dans l’histoire.
Nous avons irrité les Cosaques de Chmielnicki, qui ont massacré des dizaines de milliers d’entre nous, entre 1848 et 1849.
Nous avons irrité les Croisés qui, en route pour libérer la Terre Sainte, étaient tellement irrités par les Juifs, qu’ils nous ont massacrés en quantité énorme.
Nous avons irrité, durant des siècles, une Eglise catholique qui a fait de son mieux pour établir notre parenté par des inquisitions.
Nous avons irrité l’ennemi juré de l’Eglise, Martin Luther, qui, dans son appel à brûler les synagogues - avec les Juifs à l’intérieur -, a fait preuve d’un remarquable esprit chrétien œcuménique !

Et c’est parce que nous étions fâchés de vous fâcher de la sorte, Chers habitants de la planète Terre, que nous avons décidé de vous quitter, si l’on peut dire, et de créer un Etat juif.

Notre raisonnement était que, vivant en contact étroit avec vous, en tant que résidents étrangers dans les divers pays qui sont les vôtres, nous vous contrariions, vous irritions, vous dérangions. Y avait-il, dès lors, une meilleure idée que celle de vous laisser, afin de vous témoigner notre affection et de bénéficier de la vôtre ?

Et c’est ainsi que nous avons décidé de revenir chez nous, dans la patrie même dont nous avions été expulsés, 1.900 ans plus tôt, par un monde romain qu’apparemment, nous avions aussi irrité !
Hélas, Chers habitants de la planète Terre, il s’avère que vous êtes difficiles à contenter.
Après vous avoir quittés, vous et vos pogroms, vos inquisitions, vos croisades et vos holocaustes, après avoir pris congé du monde en général pour vivre seuls dans un petit Etat à nous, nous continuons à vous irriter !

Vous êtes fâchés de ce que nous réprimions les pauvres Palestiniens.
Vous êtes très en colère de ce que nous ne renoncions pas aux territoires de 1967, qui sont, à l’évidence, l’obstacle à la paix au Proche-Orient.
Moscou est contrarié.
Washington est contrarié.
Les Arabes “radicaux” sont contrariés.
Et les doux Egyptiens modérés sont contrariés.
Eh bien, Chers habitants de la planète Terre, prêtez attention à la réaction d’un Juif normal d’Israël.
En 1920, 1921 et 1929, il n’y avait pas de “territoires de 1967″ pour faire obstacle à la paix entre les Juifs et les Arabes.
En fait, il n’y avait pas d’Etat juif pour irriter qui que ce soit.
Néanmoins, les mêmes Palestiniens, opprimés et réprimés, ont massacré des dizaines de Juifs à Jérusalem, Jaffa, Safed et Hébron. En 1929, rien que dans cette dernière ville, 67 juifs ont été massacrés en une journée.

Chers habitants de la planète Terre, pourquoi les Arabes de Palestine ont-ils massacré 67 Juifs en un jour, en 1929 ?

Etait-ce par colère contre l’agression israélienne de 1967 ?
Et pourquoi 510 Juifs, hommes, femmes et enfants, ont-ils été massacrés durant les émeutes arabes, entre 1936 et 1939 ?
Etait-ce en raison de l’irritation arabe pour 1967 ?
Et quand vous, Chers habitants de la planète Terre, avez proposé, en 1947, un plan onusien de partition de la Palestine - qui aurait permis la création d’un “Etat palestinien” à côté d’un Israël minuscule -, et que les Arabes ont crié “Non!” et ont déclenché la guerre et tué 6.000 Juifs, cette irritation avait-elle pour cause l’agression de 1967 ?

Et à propos, Chers habitants de la planète Terre, pourquoi n’avons-nous pas entendu votre cri de colère à ce moment-là ? !

Les ‘pauvres Palestiniens’ qui, aujourd’hui, tuent des Juifs avec des mortiers, des explosifs, des bombes incendiaires et des pierres, font partie du même peuple qui, quand il avait tous les territoires dont il exige maintenant qu’ils lui soient donnés pour son Etat, a essayé de jeter l’Etat juif à la mer.
Les mêmes visages grimaçants, la même haine, le même cri de “itbah-al-yahud, massacrez le Juif !”, que nous voyons et entendons aujourd’hui, ont été vus et entendus alors.
Le même peuple, le même rêve : détruire Israël.

Ce qu’ils n’ont pas réussi à réaliser hier, ils en rêvent aujourd’hui…
Et nous ne devrions pas les réprimer ?

Chers habitants de la planète Terre,
vous êtes restés les bras croisés durant l’Holocauste.
Vous êtes restés les bras croisés, en 1948, quand sept Etats déclenchaient une guerre que la Ligue Arabe comparait fièrement aux massacres perpétrés par les Mongols.
Vous êtes restés les bras croisés, en 1967, lorsque Nasser, follement acclamé par des foules déchaînées, dans toutes les capitales arabes du monde, fit le serment de jeter les Juifs à la mer.
Et vous resteriez les bras croisés demain, si Israël était menacé d’annihilation.
Et puisque nous savons que les Arabes Palestiniens rêvent chaque jour de cette annihilation, nous ferons tout ce qui nous est possible pour rester vivants sur notre terre.

Si cela vous ennuie, Chers habitants de la planète Terre, eh bien, rappelez-vous combien de fois, dans le passé, vous nous avez causé des ennuis.

De toute façon,
Chers habitants de la planète Terre,
Même si cela doit vous causer du tracas,
il y aura toujours un Juif en Israël
Qui voudra rester vivant
Et garantir la sécurité de ses enfants et petits-enfants.
Alors…
Navré de vous perturber !

Dr.Zvi Tenney