Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 28 mai 2009

Edito : Julien Coupat libre N°471 - 2eme année

Au terme de six mois, la fin de la détention provisoire de Julien Coupat met un terme momentané à une offensive gouvernementale contre l’ultra-gauche qu’il serait plus exact de qualifier d’autonome.
Fiasco judiciaire et politique selon la gauche et ricanements à droite : les partis se renvoient la balle sans savoir de quoi il en retourne. Arnaud Montebourg fidèle à lui-même, se pare de toutes les vertus alors qu’il s’est montré pour le moins discret comme Martine Aubry et Ségolène Royal !
L’Elysée a sans doute précipité la libération du brillant Julien Coupat pour mieux affaiblir la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie qui semble avoir joué un rôle majeur dans le coup de filet de Tarnac et éviter d’avoir sur les bras un prisonnier politique.
Sur le plan de la justice, constat est fait que la justice n’existe que peu. Ö ironie la sortie de Julien Coupat coïncide avec la visite par le député André Vallini du dépôt du Palais de Justice, lieu de puanteur et de mépris pour les prévenus indigne d’un Etat qui se targue tellement de droits de l’Homme !
La lecture de l’interview donnée par Julien Coupat au journal
Le Monde est d’un grand intérêt pour quiconque s’interroge sur la tristesse de notre époque et sur notre incapacité à en bouleverser l’ordre. Il est, après les intellectuels antillais menés notamment par Edouard Glissant, le second à pousser un cri :
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/05/25/julien-coupat-la-prolongation-de-ma-detention-est-une-petite-vengeance_1197695_0.html

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Aucun commentaire: