Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 2 septembre 2013

François Hollande sonné mais flottant N°1426 6e année

François Hollande médite, peut-être dans la solitude élyséenne, la rapidité avec laquelle l’opinion passe de l’approbation à la moquerie. Au lendemain de l’affaire malienne qui fut un succès militaire français et politique, puisque désormais le Mali a un Chef de l’Etat, aurait-il omis de soupeser toute la complexité du dossier syrien ?
Pourtant François Hollande n’a pas démérité dans l’aplatissement vis-à-vis des Etats-Unis :
il a fait en sorte de ne pas revenir sur le choix de Nicolas Sarkozy du retour de notre pays dans l’OTAN,
il a maintenu une politique de froideur envers la Russie,
il a sur la conscience l’affaire de l’avion du Président Morales,
il a fait fermer, selon le vœu de la Maison Blanche, des ambassades menacées par des terroristes qui ne vinrent pas,
puis, enfin, pour toujours pour complaire s’est mis à tonner de concert avec Laurent Fabius, soutenu par le journal Le Monde contre le Président Al-Assad voué aux gémonies alors que les inspecteurs de l’ONU débutaient leur enquête…..
Quant au réveil de la classe politique : il laisse songeur ! D’abord, Alain Juppé salue la fermeté sur la forme et le fond de François Hollande, suivi par l’ensemble des partis aux exceptions de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen. Puis, le vote négatif des Communes anglaises et le choix du Président Obama d’attendre l’avis du Congrès (encore en vacances) ont été comme deux grosses piqures de moustique qui ont fait bondir tous les ténors lesquels réclament avant de changer d’avis, un vote du Parlement. Les institutions de la Ve République étant ce qu’elles sont le Parlement a un rôle mineur. Sur ce point constitutionnel, on ne peut reprocher à François Hollande de passer en force…Mais c’est l’ambiance politique qui perturbe tout. Les fermetés et les menaces répétées des Américains et des Anglais ayant laissé la place aux doutes, aux prudences et à la confusion, on chercherait en vain une logique, un bon sens et pour tout dire une intelligence….Valéry Giscard d’Estaing et Jean-Pierre Chevènement auxquels on ne demandait rien, ont dit toutes les choses les plus sensées mais c’est BHL qu’il fallait écouter : pauvre pays !
François Hollande a voulu hurler plus fort que César…, en serait-il le « cocu » ? La pièce n'est pas terminée...
Pendant ce temps à  Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine méprisé et décrié à Paris garde les pieds bien sur terre avec sagesse et constance, de même que l’Allemagne de Mme Merkel et d’une façon générale celles et ceux qui estiment que les rebondissements anglo-américains sont le signe que les rapports de force sont en pleine rotation…..
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen
 
 

Aucun commentaire: