Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 9 septembre 2013

Vladimir Poutine sécurise le chemin de Damas…. N°1433 6e année

La proposition de Vladimir Poutine de mettre sous contrôle international l’arsenal chimique syrien a reçu l’approbation du ministre des affaires étrangères de Bachar El-Assad en visite à Moscou et surpris les pays les plus bellicistes que sont les Etats-Unis et la France.
Le moment a été bien choisi : 1-Barack Obama ouvre et veut conduire les négociations avec les deux chambres qui forment le Congrès américain pour les convaincre de lui accorder le feu vert pour des frappes militaires à la durée peu déterminée.
2-François Hollande, prend pour argent comptant la déclaration de Vilnius des ministres affaires étrangères européens en la caractérisant de soutien militaire et en ignore le tangage de la chancelière qui, une fois réélue le 22 septembre, pourrait se montrer moins souriante à notre égard…
3-les deux otages, un Belge et un Italien, libérés rapportent d’une manière assez identique une conversation entendue de trois rebelles qui parlaient de leur usage de l’arme chimique afin d’entraîner le monde dans la guerre.  Même si les médias hésitent à donner de la publicité à leurs propos, ils viennent, en tout cas, alimenter le camp de ceux qui dénoncent, une fois encore, cette attaque chimique comme un montage. Nul doute que les élus américains ne seront pas insensibles à leurs dires….
Quoi qu’il advienne, Vladimir Poutine aura marqué un point, un point irénique qui ne laisse absolument pas de côté les immenses intérêts énergétiques en jeu et qui, à eux seuls formeraient la raison principale d’une aventure militaire sous couvert de la « morale », une donnée si chère, notamment, aux socialistes français.
Sans doute, ne sommes-nous pas à l’abri d’autres propositions et d’autres « faits » pour amener qui des élus, qui des opinions publiques à basculer ou pas dans un conflit.  Il est aussi possible que l’initiative russe serve également à Barack Obama, quelque peu embourbé, peu enclin, di-t-on, à revêtir une armure soucieux qu’il est de son image et de son Prix Nobel de la Paix…
Où que l’on se tourne, la Russie poutinienne joue plusieurs coups comme aux échecs : reprendre la conversation avec Washington, isoler deux pétromonarchies wahhabites non démocratiques (Qatar, Arabie Saoudite), refreiner les faucons de Tel-Aviv, donner un coup de pied à la France, s’assurer de la convergence avec Berlin, réaffirmer (on l’oublie) la protection des chrétiens d’Orient et in fine, assumer un leadership au nom des BRICS.
Dernier point et non le moindre, la Russie mène une politique « gaullienne » qui ne néglige ni ses intérêts énergétiques, ni ceux géopolitiques (Caucase) en toute indépendance et avec un raisonnement que seul peut avoir une nation ne dénigrant pas son Histoire et ayant la pleine conscience de ce qu’elle est… En un mot Moscou fait de la politique quand la France la dédaigne….
Ce soir, Vladimir Poutine pense avoir sécurisé le chemin de Damas, sur ce chemin où Saul devint Paul…

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: