Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 2 février 2015

« Califat islamique: extension à l’international par Alain Rodier » N°3037 9e année


« Jusqu'au début de l'année 2015, Daech a concentré ses efforts sur le front syro-irakien pour conquérir son « Etat » et bâtir le « califat ». Toutefois, depuis l'automne 2014, le mouvement salafiste-jihadiste paraît piétiner, ne progressant plus, voire étant contraint à abandonner quelques positions. Cela a été le cas à Kobané dans le nord de la Syrie et surtout dans la province de Diyala, située à l'est de Bagdad. Là, ce sont les milices chiites épaulées par les pasdaran iraniens qui ont fait le boulot au sol et dans les airs. Une grande partie de l'affaiblissement de la puissance militaire de Daech est due aux frappes aériennes de la coalition qui interviennent dans la profondeur du dispositif. Elles empêchent Daech de regrouper ses forces pour lancer des offensives « coup de poing » qui avaient fait tout son succès en Irak, au début de l'année 2014. Toutefois, les activistes ont trouvé une parade pour protéger leurs hommes : les mêler aux populations civiles dans les localités. Ils savent bien que les avions de la coalition ne se risqueront pas à frapper ces zones, par peur de pertes collatérales trop importantes, lesquelles pourraient accroître le soutien dont bénéficie Daech au sein des populations locales alors que l'objectif est exactement l'inverse. De plus, ses lignes de communications étant très étendues, les bombardements gênent considérablement la logistique du mouvement. Parallèlement, les ressources tirées du trafic d'hydrocarbures diminuent car les installations - même de fortune - sont systématiquement ciblées.
Globalement, en dehors d'offensives locales limitées dans le temps et dans l'espace, la situation semble donc figée sans que l'une ou l'autre des parties puisse prendre le dessus. Par contre, Daech pourrait tenter d'intensifier des actions terroristes sur les arrières de ses adversaires pour les obliger à desserrer leur étreinte.
Le Kurdistan irakien, Bagdad, les zones chiites d'Irak et de Syrie risquent d'être durement frappés dans un proche avenir. Le mouvement salafiste-djihadiste s'intéresse également au Liban et au plateau du Golan, mais là, il se heurte aux Front al-Nosra et aux forces du Front islamique patronné par l'Arabie saoudite.
[…..]
La suite ci-dessous :
http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/califat-islamique-extension-a-international.php

 


Jean Vinatier
SERIATIM 2015

 

 

Aucun commentaire: