Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 3 février 2015

UMP la droite forte au centre N°3039 9e année

Nicolas Sarkozy s’est trompé en misant sur le centre pour mener la campagne de la législative partielle dans le Doubs. Alain Juppé et François Fillon pensent qu’aller dans le sens du centre est le chemin le plus assuré pour une ascension. Reste à savoir ce qui compte véritablement au sein de l’UMP : n’est-ce pas la Droite forte? Cette base est le fait de jeunes militants avec le soutien d’adhérents et de sympathisants. Ce socle est l’ultime palier qui sépare le parti de droite du Front National. Contrairement à ce que l’on répète, il y a une marge importante d’un électorat de droite qui honnit le parti socialiste sans adhérer au programme du Front National. Cette Droite forte, pro-américaine, pro-business est-elle une rebelle ? Elle l’est, seulement, au sein d’une structure et ambitionne d’en prendre le contrôle. C’est une vague des 20/40 ans dont Nicolas Sarkozy est le porte-étendard…De l’autre côté de l’UMP, le duo Juppé/Fillon fait figure de parent sage, confiant dans une alliance avec la nébuleuse centriste. Là-aussi, sans être rebelle, cette part de l’UMP est atlantiste, favorable au capitalisme financier, à la doxa libérale. La grande différence se résumerait à la question générationnelle : quid du renouvellement des idées et de programmes neufs…Lequel des deux clans influe sur l’électeur ? Dans les deux cas, où est la modernité ?  
François Hollande et Marine Le Pen regardent cette scission en devenir comme une aubaine tant que la querelle entre les leaders échoue dans une réunion…Pour l’heure Nicolas Sarkozy pense qu’Alain Juppé en acceptant le « front républicain » s’est considérablement affaibli pour une candidature aux présentielles de 2017 ….  
 

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2015

Aucun commentaire: