Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 13 février 2015

Hollande : Hollande : A bout de souffle et 2017 gagnant ? N°3050 9e année

L’élection d’un député socialiste dans le Doubs, l’Ukraine, la vente des « Rafale » à l’Egypte, la campagne de recrutement par Renault : en quelques jours à peine, les bonnes nouvelles se sont additionnées devant la figure présidentielle au point que certains estiment la mauvaise partie du quinquennat achevée, l’année 2015 devenant celle de la transition positive et dynamique. Il ne manquerait plus que la France, imposa sa médiation dans l’affaire grecque  pour que le sirtaki fût général !
L »’esprit du 11 janvier » est une dénomination de communication, de même que le pouvoir a su d’un coup de patte leste récupérer le mouvement populaire le soir du 9 janvier. Manuel Valls peut avoir sa journée marseillaise déconstruite via les coups de feu et les huées dans un collège, il n’empêche que jusqu’à présent sa gestion « communication » avait été parfaite. Cet exécutif que trop de gens présentent toujours comme haletant et débraillé réussit, faute d’une opposition construite, à convaincre petit à petit les Français. A bout de souffle et 2017 gagnant ?
S’il y a loin de la coupe aux lèvres, le scénario rêvé par l’Elysée serait qu’en 2017 Marine Le Pen affronta François Hollande. Cette hypothèse tombe bien puisqu’elle est semblable à ce que pense le Front national : devenir le premier opposant de France. Ce serait une place enviable : critiquer sans jamais être aux manettes. Est-on si certain que le Front national regrette ne pas vaincre aux élections ? J’ai toujours évoqué que le réel but de Marine Le Pen n’était pas la conquête du pouvoir mais son siège permanent. Face à elle, un François Hollande qui réussirait à bâtir, du fait de son confrontation avec Mme Le Pen, un parti euro-républicain, regroupant toutes les franges politiques en accord pour l’Union européenne, le libéralisme économique, l’OTAN et ainsi de suite. Evidemment tout cela n’est qu’une pure hypothèse parce que l’année 2017 est lointaine et que le monde entre toujours plus avant dans la mondialisation dont les contrecoups sont supposés alors qu’ils risquent de prendre bien d‘autres formes…..


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2015

 

 

 

 

 

Aucun commentaire: