Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 27 mars 2017

« Introduction géopolitique à l’Internet par Laurent Bloch » N°4352 11e année



« L’Internet est-il un facteur de la puissance des États-Unis ? Si oui, comment ? pourquoi ? jusques à quand ?
Le propos de ce livre est d’apporter des éléments de réponse à ces questions.
Le premier chapitre retrace brièvement le processus de création de l’Internet, non pas comme on le lit souvent pour un objectif militaire, mais grâce à des financements militaires américains, et essentiellement par des citoyens américains, malgré d’importantes contributions européennes comme celle du Français Louis Pouzin [1]. Le fait d’être les inventeurs de l’Internet a conféré aux États-Unis une hégémonie dans ce domaine. Il serait déraisonnable d’espérer qu’ils se désaisissent de leur propre initiative.
Le second chapitre précise justement la nature de ce domaine qu’est l’Internet, et introduit à cette fin la notion de cyberespace, dont on donnera une définition et un modèle opérationnel. Le cyberespace sera notamment comparé aux autres espaces publics mondiaux (Global Commons) que sont la haute mer, l’espace aérien et l’espace extra-atmosphérique. Comment l’hégémonie s’exerce-t-elle dans le cyberespace ? Comment les États-Unis et les entreprises américaines y manœuvrent-ils ? Pourquoi est-ce désormais dans le cyberespace que se décide l’attribution de l’hégémonie globale ?
Les controverses liées au déroulement des élections présidentielles américaines de 2016 ont pu laisser croire que la Russie serait en mesure de contester la domination américaine du cyberespace : nous verrons qu’il n’en est rien, même en admettant que la Russie ait su tirer parti habilement de ses capacités dans une démarche classique du faible au fort. Si l’hégémonie américaine dans le cyberespace est effectivement soumise à des défis, ils viennent plutôt de l’Asie orientale, ainsi que des propres faiblesses internes de la société américaine, notamment de son système éducatif (cf. chapitre 7).

La suite ci-dessous :

« Hégémonie des États-Unis sur l’Internet par Laurent Bloch

« Nous vivons aujourd’hui une révolution, la troisième révolution industrielle, que je nommerai révolution cyberindustrielle ; elle crée un nouvel espace, le cyberespace, qui repose sur l’Internet (le concept de révolution industrielle est exposé par exemple ici). Jusqu’à présent les États-Unis exercent dans cet espace une domination hégémonique qui est un vecteur de plus en plus essentiel de leur politique de puissance ; le présent ouvrage examine les ressorts de cette puissance, les oppositions et les rivalités auxquelles elle pourrait être confrontée, les conditions de sa pérennité, les domaines où s’exerce cette hégémonie. Nous verrons qu’aussi dominateurs qu’ils paraissent, les États-Unis ont des points faibles, et aussi des rivaux qui ne manquent pas d’atouts.
La suite ci-dessous



Jean Vinatier
Seriatim 2017

Aucun commentaire: