Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 5 mars 2017

Macron « invite à la traitrise » N°4337 11e année



« L’imposture Macron par Karine Béchet-Golovko

Difficile de sortir de ces présidentielles, même à distance, elles vous ratrappent. Il faut dire que la dernière grande nouvelle est que Macron a enfin accouhé d'un programme. Je me demande simplement ce que ça change, finalement. Car, si je ne me trompe pas, il n'a toujours pas de parti. Alors, il compte gouverner comment? En fait, il ne compte pas gouverner, mais changer les règles du jeu.

E. Macron nous a enfin fait part de ses vues pour le pays. Lui-même l'annonce, pas de révolution, mais la continuation. Donc tout ça pour ça: en marche pour ne rien changer. Si l'on regarde très rapidement son programme pour l'école, il continue sur la même lancée de ce qui justement ne fait pas la gloire de ce Gouvernement; sur le plan économique, nous tombons sous une avalanche de chiffres grandioses visant la formation professionnelle des jeunes et l'investissement dans l'économie, mais tout en faisant encore plus d'économie et en diminuant les rentrées fiscales de l'Etat. La manière dont tout cela sera financé n'est pas très claire. Sur le plan social, des réductions en vue et une lutte contre le chômage qui passe par la facilitation de rayer les demandeurs d'emploi des listes. Ici aussi, il y a continuation. Pour les retraites on retrouve du Juppé, sur la police on voit du Fillon. Etc, etc, etc. Un programme entre hollandisme, regards à droite et populisme, sans colonne vertébrale. Bref, notre cher ami a attendu que les autres aient présenté et défendu leur programme pour piocher à droite et à gauche.

Le programme de Macron est à son image: un montage de communication. Vous voulez du sécuritaire, le voici. Une dose de populisme avec les retraites et la taxe foncière. Mais surtout une grande moralisation de la vie publique et la lutte contre l'infâme népotisme.
La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
Seriatim 2017

Aucun commentaire: