Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 4 juin 2009

Edito : Gordon Brown, le D(ead) -Day ? - N°476 – 2e année

Successeur de Tony Blair, en juin 2007, Gordon Brown, Ecossais au teint gris, bien charpenté, qui ne voit plus que d’un œil (celui de droite) depuis un coup violent reçu à la fin d’un match de rugby, parviendra-t-il à tenir jusqu’aux élections législatives de 2010 alors que les échéances locales et européennes s’annoncent calamiteuses pour lui et son parti ?
Si le prince Charles entre en guerre contre les écureuils gris, Gordon Brown, lui, est pris en chasse par la presse, les Conservateurs et même par des élus de son parti le Labour : tous veulent sa démission le 8 juin ! L’actuel Premier ministre assiste désemparé aux démissions presque annoncées publiquement de 4 membres du gouvernement dont ceux des Finances, de l’Intérieur et des Communautés. Le scandale des « notes de frais » révélé par la Daily Telegraph, est un véritable rouleau compresseur : n’a-t-il pas manqué de faire chavirer la Chambre des Communes dont le Speaker, Michael Simon, a promis de quitter sa fonction le 21 juin, de secouer, enfin, la Chambre des Lords où deux pairs ont été suspendus ?
A cette situation politique s’ajoutent les crises, économique, sociale et financière d’une ampleur que l’on ne souligne pas suffisamment en France. La City, elle-même, risque de n’être plus qu’une place boursière régionale si Shanghai la dépasse. Le Royaume-Uni serait même proche de la faillite comme l’Islande !
L’actualité rattrape Gordon Brown qui regarde comme une époque lointaine l’automne dernier où il se faisait fort de prendre les mesures les plus fortes contre les débâcles bancaire et boursière !
Les Etats-Unis ne se gênent guère pour dire que les « special relationships » ne sont plus d’actualité : allez la page est tournée, Barack Obama, qui a mis au grenier de la Maison Blanche le buste de Churchill, ne regarde plus que l’Asie, la Russie, l’Amérique Latine et, pour son grand-père, l’Afrique. Londres et le continent européen « old fashioned, has been » ?
Le 6 juin, Gordon Brown , anonyme parmi les officiels, répétera la devise des Windsor
« never complain never explain » face à la mer…..

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Bolivie, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Haïti, Inde, Irak, Iran, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Venezuela, Vietnam.

Aucun commentaire: