Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 23 juin 2009

Kirghizstan : duo franco-américain à Manas –N°487- 2e année

Un accord signé, hier, entre les Etats-Unis et le gouvernement kirghize prolongera la présence d’une force de ravitaillement américaine à destination de l’Afghanistan et du Pakistan. Quelques mois plus tôt le Président Kourmanbek Bakiev avait décidé la fermeture de cette base suite aux décès de deux jeunes gens mais le choix présidentiel tenait surtout compte des pressions de la Russie. Le pays voisin, l’Ouzbékistan, travaillerait également à élargir sa coopération avec la Maison Blanche. Aujourd’hui, est-ce le retour à la case départ ?
Les forces américaines et otaniennes craignent par dessus-tout de manquer de routes logistiques pour intervenir avec régularité sur le champ de bataille afghan et pakistanais. La base de Manas, située prés de la capitale Bichkek est une parmi d’autres. Citons celles d’Incirlik (Turquie), d’Ali-Salyah (Qatar), de Karachi (Pakistan), de Douchambé (Tadjikistan) et plus loin les approvisionnements depuis la Lettonie et la Géorgie.
Moscou garde le silence sur cet accord qui constituerait un revers pour conforter son influence sur d’anciens pays autrefois sous la domination russe puis soviétique. Néanmoins, il faut avoir à l’œil les intenses négociations en cours entre la Russie et les Etats-Unis. A la mi-juillet, le Président Obama visitera son collègue Medvedev : des accords primordiaux seront en jeu dont ceux portant sur les anti-missiles, une éventuelle renégociation de SALT II (limitation des armements stratégiques) et un projet de sécurité européenne. De son côté, le vice-président Joe Biden effectuera un déplacement en Ukraine et en Géorgie entre le 20 et le 24 juillet. Les Etats-Unis promettraient aux Russes de ne plus encourager l’entrée de Kiev et Tbilissi dans l’OTAN et plus largement de freiner toute extension de cette organisation militaire en Asie.
D’un côté il importe énormément au Kremlin de sécuriser sa frontière du sud pour peser sur l’Union européenne (gazoduc) et de l’autre côté la Maison Blanche qui fait de la victoire en « AfPak » une urgence absolue, il est nécessaire de disposer de toutes les facilités logistiques tout en gardant un œil sur la frontière chinoise !
Quel est le rôle de la France ? L’envoyé de Nicolas Sarkozy, Pierre Lellouche s’est beaucoup activé pour obtenir du Président Kirghize le maintien de cette base qui abrite, également, quelques avions militaires français. La politique élyséenne se place clairement dans une direction offensive (base d’Abu Dhabi) tant face à l’Iran qu’en AfPak. Elle escompte quelques fruits en cas d’une victoire sur les Talibans c’est-à-dire d’avantage de poids au sein de l’OTAN.
Les acteurs régionaux qui entourent l’AfPak mesurent tout le parti qu’ils peuvent retirer en jouant ces acteurs les uns contre les autres et en provoquant une montée des enchères. Si l’appui du Président Afghan Amin Karzaï légitime la proposition américaine, elle conforte par la même occasion la bonne gestion de ses intérêts privés.
Les Russes sont-ils forcément les perdants et les Américains (avec sur le côté les Français) les gagnants ? Après tout pour Moscou, si le Président Kirghize a pu revenir une fois sur sa décision, pourquoi ne le pourrait-il pas une seconde fois ? Actuellement, le Kremlin donne une priorité à sa prééminence autour de la Mer Noire qu’elle considère comme sienne et autour de laquelle se joue sa carte de grande puissance. En obtenant des Américains une neutralisation de l’Ukraine et la Géorgie ne gagne-t-elle pas au change tandis que les forces américano-otaniennes s’enfoncent dans le bourbier de l’AfPak ? On imagine la fureur des dirigeants ukrainien et géorgien et plus encore de pays comme la Pologne et les Pays Baltes…devant ce passage en force ! Actuellement, c’est le silence complet….
Les Etats-Unis font bonne figure mais le temps presse : la guerre contre les Talibans coûte une fortune et les pertes militaires augmentent. Ils paient chèrement la base de Manas.
Dernier détail, la Chine ne dit rien mais elle observe les yeux plissés cette intense activité…


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Bénin, Bolivie, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Haïti, Inde, Irak, Iran, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

au tadjikistan c'est douchambé et non bouchambé...