Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 26 mars 2015

« Conseil de la nuit : faut-il absolument promouvoir la nuit à Paris ? par Vivre le Marais » N°3098 9e année



Le long compte-rendu par l’association Vivre le Marais met en avant, notamment, la frénésie qui s’est emparée des institutions (mairie de Paris, Etat) au profit de la nuit. Ce n’est pas le plaisir qui est promu mais une sorte de démence qui devrait, nous rendre chèvres, habitants et « clubbers ». Le point ridicule est la dimension internationale accordée aux « Pierrots de la nuit », on voudrait nous ramener au stade de la première enfance que la mairie ne procéderait pas autrement….

« Une quarantaine de personnes représentant la Ville de Paris, les préfectures de Paris et de région, des organismes de tourisme, des organisations professionnelles liées à l’activité commerciale de la nuit et le réseau "Vivre Paris !" (Butte aux Cailles, Jean-Pierre Timbaud, Ménilmontant, Accomplir et "Vivre le Marais !") participaient au groupe de travail « Information et promotion de la vie nocturne » dans le cadre des réflexions menées au sein du conseil de la nuit (voir notre article du 4 mars 2015).
Fréderic Hocquard, conseiller de Paris délégué à la nuit, a introduit les échanges en rappelant que "la vie nocturne n'est pas déclinante" à Paris mais qu'elle n'était pas suffisamment valorisée et qu’il fallait donc la promouvoir. Il a ajouté que ce dossier était travaillé en relation avec le Secrétariat d’État au tourisme qui souhaitait promouvoir la nuit dans les grandes métropoles françaises. A cet égard nous avons appris que les responsables des "Pierrots de la Nuit" étaient en charge pour le compte de ce ministère d'une mission de valorisation de la nuit française à l'international...
Thierry Charlois, chef de projet sur la politique de la nuit a donné des précisions sur la suite des travaux c’est-à-dire la prochaine tenue d’un comité de pilotage composé uniquement, ce qui est étonnant, de représentants de la mairie et de la préfecture. Ce comité  sélectionnera, parmi les propositions des groupes de travail, les projets qui seront mis en œuvre (pour certains dès cet été). Un suivi est ensuite prévu ; aussi insiste-t-il sur le fait que le conseil de la nuit est une instance pérenne qui se réunira deux fois par an.
[….]
La suite ci-dessous :


Jean Vinatier
SERIATIM 2015

Aucun commentaire: