Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 1 mars 2015

« Les mégaprojets du 21ième siècle: l’expression extrême du capitalisme industriel mondialisé par Jules Dufour » N°30719e année

« Le XXème siècle a connu ses projets qualifiés de grandioses, le tunnel sous la Manche, le Pont de la Confédération, L’Empire State Building, le complexe La Grande, le barrage des Trois Gorges, le Golden Gate Bridge et les Tours Petronas pour ne citer que ceux-là. Des méga-projets qui sont devenus les repères parmi les plus connus de la planète. Des projets tout aussi impressionnants sont restés sur la table à dessin et, notamment, celui du Grand Canal de la Baie James et celui de la digue devant relier Terre-Neuve et le Labrador.

Plusieurs mégaprojets ont suscité beaucoup d’inquiétudes au moment de leur mise en place et ont fait l’objet d’interventions multiples au moment du suivi donné aux impacts sur l’environnement. Des populations nombreuses ont été déplacées et d’autres ont subi des préjudices irréparables pendant de longues périodes (wikipedia.org).

En ce début du 21ème siècle, des projets gigantesques et de portée continentale sont à l’ordre du jour. Parmi eux, des barrages hydroélectriques, des tunnels et des canaux. Pour les fins de cette analyse nous avons sélectionné quatre d’entre eux à cause de leur signification mondiale. Le barrage du Grand Inga sur le fleuve Congo en République démocratique du Congo susceptible d’avoir une portée sur l’ensemble du continent africain, le canal interocéanique du Nicaragua qui pourrait changer la donne géopolitique de l’Amérique latine, le tunnel sous le Détroit de Béring entre la Sibérie et l’Alaska pouvant éventuellement assurer une liaison ferroviaire entre les cinq continents et le barrage Don Sohong sur le Mékong qui implique quatre pays de l’Asie du Sud-Est.

Ces projets sont à différents stades de développement au niveau des études de faisabilité et d’impact environnemental. Nous donnerons un bref aperçu de ces projets et de leurs conséquences sur l’environnement et sur les populations affectées. Enfin, nous tenterons de dégager, en conclusion, les grands enjeux entourant ces projets dans le cadre de la géopolitique mondiale et, notamment, concernant la signification de la mise en place de ces projets par les grandes puissances économiques, le tout pouvant être considéré comme une nouvelle forme de colonialisme poussée à l’extrême.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.mondialisation.ca/les-megaprojets-du-21ieme-siecle-lexpression-extreme-du-capitalisme-industriel-mondialise/5433581

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2015


Aucun commentaire: