Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 28 septembre 2009

Après Pittsburgh : « tout va bien signé Canrobert ! » –N°535- 3e année

Le maréchal de Canrobert (1809-1895), optimiste invétéré, massacreur de républicains le 2 décembre 1851 et héros à Magenta, terminait invariablement ses dépêches par « un tout va bien » même au milieu des difficultés ! Le communiqué du G20 était de cet acabit !
La crise est finie oui mais les plans de relance sont maintenus et prolongés. Les banques seraient hors de danger mais l’Inspecteur Général chargé du contrôle de l’utilisation des fonds publics dispensés (TARP) aux banques via le plan Paulson, Neil Barkovsky déclare dans le
Huffington Post que: « le système financier est aujourd’hui beaucoup plus dangereux qu’il ne l’était avant la crise » (The U.S. financial system, now dependent on bigger and fewer banks is shakier than ever.)¹
Les régulations financières annoncées ne sont que des rustines et les attaques contre les paradis fiscaux d’aimables plaisanteries dont seul Nicolas Sarkozy tire profit dans l’indifférence de ses pairs.
La Chine est incontestablement la grande victorieuse de ce sommet à 20/27 qui remplacera définitivement le G7/8 : elle a obtenu une augmentation des droits de vote de pays émergents. Elle compte bien continuer à grandir sa force au sein des institutions internationales et se prépare
« à écraser le dollar » (Marc Fiorentino- La Tribune) avec l’approbation de différents états dont la Russie, le Venezuela, le Brésil. Combien de temps durera cette bataille ? Nul ne le sait. Nous sommes entrés dans une ère plus incertaine, plus fragile que jamais. Le problème n’est pas tant la fin du billet vert comme monnaie de réserve que l’absence d’une autre monnaie capable de prendre immédiatement le relais. La Chine peut-elle se permettre de perdre 50% de ses encours (400 milliards de dollars) ? Elle restera encore une puissance aux pieds d’argile pendant quelques années.
La fin de la suprématie du dollar est certes programmée. Il est quasi certain qu’elle engendrerait ispo facto une seconde guerre civile aux Etats-Unis : quelle force continentale monterait au créneau pour assurer un équilibre durable?
Sans doute « le monde Atlantique » devine que son hégémonie décline et que certains les plus extrémistes d’entre eux agitent les menaces guerrières contre l’Iran au nom de la sécurité d’Israël qui dispose autour de 200 têtes nucléaires !
La fin du sommet de Pittsburgh a presque eu des allures militaires avec la déclaration conjointe de Washington, de Londres et de Paris. Il a suffi de quelques mots prononcés par le Président Medvedev pour que l’on croit le régime des mollahs enfin affaibli. En fait, les paroles russes répondent à l’abandon par le Président Obama de l’installation des fameuses batteries d’anti-missiles (BMDE) en Pologne et République Tchèque : ces propos sont une pure courtoisie et avec le souci de ne pas trop mettre en évidence l’affaiblissement du Chef d’Etat américain lequel fait face à une contestation intérieure grandissante et, à l’extérieur, aux calculs très politiques de certains généraux (Petraeus, McChrystall)
Il est bien évident que ni la Russie, ni la Chine (nations qui travaillent de concert sur ce sujet) ne laisseront faire une action militaire contre Téhéran. Notons également que le gouvernement israélien se garde bien de bomber le torse : il laisse déclamer « les pays amis » et y trouve son intérêt, notamment, par la poursuite « tranquille » de la colonisation de la Palestine. N’est-ce pas son but principal ? Ni Téhéran, ni Tel-Aviv ne veulent commencer un bal des missiles….
Les puissances européennes feraient bien d’ouvrir les yeux : lors du discours du Président Ahmadinejad devant l’ONU, seules leurs délégations ont quitté la salle…et la résolution votée par cette organisation, le jeudi 24 septembre
« appelant à mettre fin à la prolifération nucléaire ne nommait pas l'Iran »²
L’incertitude du monde garde toute sa pertinence et son actualité : les pantomimes du « monde Atlantique » n’en sont que plus tragiques, désespérantes, dangereuses in fine. Face aux désastres en Mésopotamie puis en Afghanistan, nous osons dire que l’Iran nous cache une usine alors que nous ne cessons de mentir : qui a prétendu que Saddam Hussein avait des armes de destruction massive ? Le gouvernement français est-il à l’aise lorsqu’il prétend combattre en Afghanistan pour aider ce peuple alors qu’il l’expulse de « la jungle de Calais » ?
« Tout va bien signé Canrobert ? »

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Sources :

1-
http://www.huffingtonpost.com/2009/09/25/neil-barofsky-tarp-inspec_n_300178.html

2-
http://www.atimes.com/atimes/Central_Asia/KI29Ag02.html


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: