Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 13 juillet 2016

14 juillet : du défilé au catalogue à la Prévert ? N°4211 10e année



On sait depuis toujours que les fins de règne sont peu propices au peuple et aux institutions. Le quinquennat de François Hollande ne manqua aucun de ses objectifs : de démentir les espoirs des uns et des autres, d’étonner celles et ceux qui le marquaient en ennemi avant de l’applaudir.
Le défilé militaire du 14 juillet  comptera une cinquantaine de surveillants de prison. Le corps pénitentiaire est un Etat dans l’Etat qui supporte très peu les regards, redoute les publicités sauf quand les syndicats veulent obtenir des crédits et des moyens avec cette singularité que jamais au grand jamais ils ne voudront dénoncer les conditions de détention à moins de servir de rampe de lancement revendicative. Ainsi s’étonnera-t-on qu’un gouvernement estime normal de glisser dans un 14 juillet, jour d’union entre la nation et son armée, un corps pénitentiaire dont on chercherait en vain ce qu’il symbolise soit en rappel de la Bastille, soit en souvenir de la fête de la Fédération !
Il y a là un dévoiement très net de l’actuel exécutif qui grandit la brèche dans la narration symbolique, le roman national. Pourquoi ne pas inclure en 2017, professions estimables et utiles, les postiers, les égoutiers, les éboueurs, les gardiens de phare et les géomètres assermentés et ainsi de suite ?
La nation, l’armée : un catalogue à la Prévert ?

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: