Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 3 juillet 2016

«De la haine de la démocratie dans l’UE par Jacques Sapir » N°4199 10e année



« Les principaux responsables de l’Union européenne se déchaînent contre la pratique des référenda, considérée comme non démocratique. Ceci peut se comprendre à la suite du référendum britannique, mais ne constitue en réalité qu’une argutie qui vise à renforcer la déclaration de Jean-Claude Juncker de janvier 2015 où il déclarait « qu’il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens ». En fait, si l’on regarde l’histoire des référenda depuis le traité de Maastricht, elle est effectivement édifiante :

Pays
Date
Objet
Pourcentage du vote de rejet (« non »)
Résultat politique
Danemark
1992
Traité de Maastricht
51,7%
Obligation de revoter
Danemark
2000
Adhésion à l’Euro
53,2%
Résultat accepté
Irlande
2001
Traité de Nice
53,9%
Obligation de revoter
Suède
2003
Adhésion à l’Euro
56,1%
Résultat accepté
France
2005
Constitution européenne (TCE)
54,9%
Résultat ignoré
Pays-Bas
2005
Constitution européenne (TCE)
61,5%
Résultat ignoré
Irlande
2008
Traité de Lisbonne
53,2%
Obligation de revoter
Grèce
2015
Conditions des créanciers
61,3%
Résultat ignoré

On constate que sur 8 référenda, seuls 2 ont été respectés. La pratique de l’Union européenne, et des gouvernements dans le cadre de cette Union européenne, se révèle donc largement anti-démocratique puisque remettant en cause dans 75% des cas un vote démocratiquement exprimé.
La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: