Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 26 février 2017

Macron demain sur les yaourts et les lessives N°4324 11e année



Certains s’étonnent et s’alarment, à juste titre, du rouleau compresseur au service d’Emmanuel Macron, à savoir les services de l’Etat et les possédants pas seulement français ?
Après le BREXIT et l’élection de Donald Trump et l’incapacité de François Hollande à se représenter, les acteurs de la mondialisation toujours plus, les pro-Bruxelles et autres avocats des flux migratoires encouragés feront tout pour empêcher l’élection d’un candidat national et pousseront donc leur produit tel Emmanuel Macron. La France doit rester dans le rang, ne pas bouger d’un pouce au nom de la zone euro, de l’Union européenne, de l’Allemagne.
Cela étant dit ce triste sire perce sur un terreau décrépi de la classe politique et les lassitudes des militants des différents partis. François Fillon empêtré dans ses histoires où l’enrichissement personnel a sa place, un parti socialiste implosé où Benoît Hamon ne pense qu’aux législatives. En face  Jean-Luc Mélenchon croit par son seul verbe enflammer le peuple quand  Marine Le Pen bat le pavé assuré que son électorat se moquera comme d’une guigne de l’enquête européenne sur ses assistants (où il n’est question ni d’emploi fictif, ni d’enrichissement). Le « système » redoute autant Mélenchon que Le Pen parce qu’ils sont sur une ligne politique autant historique que nationale. La France de fin de quinquennat de François Hollande étant un ventre mou, il importait donc de lui imposer par le discours et le marketing un candidat fabriqué de A jusqu’à Z disant tout et son contraire, happant tel un tapir géant toutes les fourmis françaises et s’imposant, qui sait, demain, jusque dans les rayons des supermarchés !
Les structures derrière la marionnette Macron sont en passe de réussir à faire croire aux Français que sont eux qui le désirent. C’est une énorme manœuvre de manipulation des foules et des individus. Cette OPA sur l’électorat français est lourde de menaces démocratiques. Mais le plus étonnant de cette histoire est qu’Emmanuel Macron n’est pas pilonné par ses adversaires, hormis Marine Le Pen : pourquoi ?


Jean Vinatier
Seriatim 2017

Aucun commentaire: