Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 2 novembre 2018

Nouvelle Calédonie : enjeux non Pacifique N°4568 12e année


Les Calédoniens qui bénéficient d’une large autonomie se prononceront, le 4 novembre, sur l’indépendance ou pas de leur grande île située dans le Pacifique. En principe le « Non » devrait l’emporter. Pour une fois la classe politique est unanime à vouloir que la Nouvelle Calédonie reste en France. Emmanuel Macron, qui n’est en rien maitre d’un calendrier décidé par ses prédécesseurs le souhaiterait également. Y aurait-il une prise de conscience de l’immense rôle de la France dans l’Océan Pacifique dont la zone maritime territoriale se situe juste derrière celle des Etats-Unis ? L’affrontement qui se dessine entre la Chine et les Etats-Unis et dans lequel bien évidemment le Japon voudra avoir son  rôle de même le Royaume-Uni via l’Australie, ne pourra permettre à la France, indépendance de la Calédonie ou pas, de s’abstenir de jouer un rôle de fait, un rôle géostratégique et géopolitique.
La France dispose en sus de la Nouvelle Calédonien de la Polynésie. Il suffit de parcourir une carte pour comprendre immédiatement l’importance de ces îles et de se rappeler que les polynésiens surent par l’usage de leurs seules grandes pirogues s’implanter à Hawaï, en Nouvelle Zélande et sur l’île de Pâque ? Ce que ces hommes réalisèrent il y a bien des siècles, à savoir créer une zone de connaissance et de possession, la France avec ses outils et son Histoire doit en relever le défi.
Aux enjeux géostratégiques, s’ajoutent ceux régionaux, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, dont la Reine Elisabeth II est la souveraine, calculent ce qu’une indépendance calédonienne ôterait à la France et à l’heure du Brexit voudrait-on offrir en cadeau le joyau calédonien? S’ajoutent ceux des hydrocarbures, la Nouvelle Calédonie auraient des réserves en pétrole et gaz non exploités à ce jour en plus de sa richesse en nickel et en terres rares dont les Chinois se flattent de les avoir presque toutes.
Cette consultation intervient quand la France arrive au carrefour de bien des dangers. Aujourd’hui, elle est contrainte de regarder le Pacifique et d’y dire son ambition. A la fin des années 1780, quoique les affaires intérieures du royaume se dégradaient au point que Louis XVI se décourageait de les résoudre, il n’en avait pas moins lancé de vastes expéditions dont celle de La Pérouse parce qu’il voyait bien que la montée en puissance du Royaume-Uni via l’Inde dans l’espace indopacifique devait être contrebalancé par notre flotte d’alors c’est pourquoi il avait soutenu la mission de Pigneau de Béhaine vers l’empire d’Annam, c’est pourquoi quelques années plus tôt, Louis XV et son ministre Bertin s’entretinrent si souvent de la question chinoise et la mer qui la bordait.
Ainsi va la destinée de la France quoique affaiblie et timorée, son histoire lui impose de tenir le rang En ce sens, le choix des Calédoniens (kanaks inclus) obligera.


In Seriatim :

12 octobre 2018 Pourquoi le bassin Pacifique est-il un centre du nouvel ordre mondial

1 mars 2015 en cas d’affrontement direct entre la Chine et les Etats-Unis : la mine de Panguna ile de Bougainville

Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: