Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 6 mai 2014

Hollande en matinale N°1782 7e année

Avant d’aller à Villers-Cotterêts ville symbolique où naquit le Français, François Hollande était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV : n’ayant plus rien à perdre au vu des résultats calamiteux dans chaque sondage réalisé et de la grande défaite aux municipales, le Chef de l’Etat a surfé sur bien des sujets se gardant d’entrer dans les détails, a fait l’impasse sur les européennes du 25 mai avant de se prononcer sur la fin des conseils généraux (départementaux) vers 2021  et la naissance d’une douzaine de régions d’ici deux ans. A cette annonce, il a ajouté qu’il verrait d’un bon œil le report des élections cantonales et régionales à l’année 2016. L’intervention est d’importance. Pour la première fois, la réforme territoriale ne semble plus dans les limbes mais en voie de formation. Cependant, il semblerait que dans cette vaste réforme en préparation, l’exécutif ne néglige la logique et le bon sens au profit de la communication. Le millefeuille français étant ce qu’il est, sans doute serait-il logique de commencer par réduire, d’abord, le nombre considérable de communes (36 000), les économies seraient importantes et impliqueraient les Français. Ensuite, seraient réduits le nombre de députés et de sénateurs. Enfin, et seulement à ce moment, interviendraient  la destinée des conseils généraux et du nombre de régions.
Ce choix s’accompagnerait du report d’élections cantonales et régionales : est-il légitime ? On ne voit pas pourquoi les consultations cantonales prévues seraient repoussées alors que le gouvernement ne propose la suppression des conseils généraux que vers 2021… ? Pour les régionales, à la limite, cela se justifierait puisqu’elles surgiraient d’ici deux années.
Le pouvoir tente par une sorte de big-bang administratif de reprendre l’initiative mais l’opposition et le Français risquent bien de n’y voir que des habiletés politiciennes. C’est tout le problème que rencontre un pouvoir devenu impopulaire qui confondant communication et vision politique rêve d’éblouir un électorat dépité par le chômage et les insécurités. La défaite du général de Gaulle lors du référendum d’avril 1969 devrait les faire réfléchir bien que l’actuel exécutif répugnera à organiser une consultation nationale. Mais il semble impossible pour un pouvoir démocratique quand il estime nécessaire de refondre les cartes administratives et politiques de passer outre le peuple souverain.
Avant même d’avoir à dire sur ces nouvelles régions dont beaucoup ne semblent naître ex nihilo, le pouvoir dans son souci à la fois de contenter Bruxelles, certaines banques, et de gagner du temps ose le quitte ou double : est- ce rassurant, fédérateur ?

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: