Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 25 juin 2015

La France enfin écoutée ! N°3158 9e année



Au moment où le Parlement vote la loi sur le renseignement sort l’affaire des écoutes enclenchée par la NSA sur les Présidents, Chirac, Sarkozy et Hollande : quelle ironie ! C’était bien la peine de faire un Patriot Act ! Suis-je bête, ce texte est d’abord contre nous !
Qu’on se rassure, François Hollande ne fera rien pour chagriner l’empereur du Potomac qui ne semblait pas attacher d’importance à cette affaire. Il est d’usage, selon des sources américaines, de s’écouter entre alliés (un jeu de mots ?)….Les Etats-Unis s’estiment les seuls au monde et ont fait depuis longtemps de la France une sorte de colonie après deux échecs : en 1944 avec l’AMGOT ;  en 1966/67 quand ils durent décamper de leurs casernes otaniennes : à chaque fois De Gaulle ! C’était avant !
Depuis, ils ne cessent pas de revenir. Le FBI a ses bureaux dans les aéroports parisiens, l’université américaine de Paris se déploie dans le VIIe arrondissement, tout le quartier École militaire raisonne de l’accent yankee, nouvelle acquisition  par l’AUP d’un immense hôtel particulier entre le Quai d’Orsay et la rue de l’Université, des hordes de cyclistes américains sorties de l’ex-caserne Dupleix circulent très souvent sur les trottoirs quand ce ne sont pas les affreux gyropodes, les Food-trucks sont, eux, encouragés par la mairie de Paris et ainsi de suite.
Les Etats-Unis font avec Paris ce qu’ils firent avec le Texas, s’implanter en territoire étranger, édifier un fort Alamo puis se déclarer indépendant d’une manière ou d’une autre de l’autorité légitime.
La France est soumise à l’oncle Sam. Pourquoi nous écouter ? Sans doute quelques grands stratèges américains ont-ils pris pour argent comptant les aventures d’Astérix, l’un des irréductibles, et se disent qu’un jour ou l’autre les indigènes pourraient se réveiller. L’opposition de Jacques Chirac à l’invasion de l’Irak est encore dans la mémoire collective américaine : on est potentiellement dangereux même si nous nous gavons de séries US et de toute la panoplie du soft power!
François Hollande se calera sur le comportement d’Angela Merkel qui avait eu la surprise d’apprendre que son  téléphone personnel était très partagé : il n’y aura rien ! Au contraire, nous devancerons le traité Transatlantique, nous nous démènerons contre la Russie, contre la Syrie….etc. La collaboration est une expérience…. Lors de la grande soirée annuelle Vanity Fair qui se déroule traditionnellement dans la résidence de l’ambassade de France à Washington, notre représentant ne peut même pas choisir ses invités. Imagine-t-on le magazine Elle faisant la même chose à l’ambassade US ?
Les Etats-Unis font la politique de leurs intérêts, nous, nous n’avons plus besoin de raisonner ainsi, faute d’être souverains. Il n'y a plus de "Roi en France" mais des "gouverneurs"


Jean Vinatier
SERIATIM 2015


Aucun commentaire: