Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 21 juin 2015

« Où va le monde arabe ? par Georges Corm » N°3148 9e année



L’entretien est mené pour Afrique-Asie, par Anne-Lucie Chaigne-Oudin fondatrice et directrice du site Les clefs du Moyen-Orient : http://www.lesclesdumoyenorient.com/

« Comment expliquer la montée en puissance de l’Etat islamique depuis juin 2014 ?
Plusieurs facteurs expliquent cette extraordinaire et invraisemblable prise de pouvoir d’une organisation terroriste sur 40 000 km2 en l’espace de quelques jours en Irak. C’est un phénomène qu’il convient effectivement d’expliquer. Je pense que le premier facteur est probablement le fait que des militaires qui tenaient la ville de Mossoul et d’autres villes ont probablement dû être payés afin qu’ils ne se battent pas et qu’ils abandonnent leurs armes sur place. C’est ce que l’on a constaté lors de l’intervention américaine en Irak, lorsque l’on a su que les Américains avaient soudoyé les généraux de la Garde présidentielle qui avaient en charge la défense de Bagdad. Pas un coup de feu n’a été tiré. On a appris également que les généraux avaient été exfiltrés aux Etats-Unis. Je pense que l’on a eu la même configuration avec l’EI. On dit beaucoup aussi que des anciens militaires du régime de Saddam Hussein qui avaient tous été remerciés par le Haut commissaire américain, Paul Bremer, auraient rejoint l’IS pour prendre leur revanche.
Par ailleurs, ce soi-disant Etat islamique, dont tout le monde à tendance à oublier qu’il n’est qu’une organisation terroriste, a joué un rôle depuis longtemps en Irak. Rappelons que du temps de Saddam Hussein, ce dernier n’entretenait aucun lien avec le terrorisme, au contraire, le régime était considéré par l’organisation al-Qaïda comme un régime « impie » à abattre. Lorsque les Américains ont envahi l’Irak au prétexte que son gouvernement avait des liens avec le terrorisme et disposait d’armes de destruction massive, cela a contribué à faire prospérer un terrorisme qui n’existait pas en Irak. Au début, cette organisation de l’Etat islamique qui est une branche d’al-Qaïda, s’est battue contre l’armée américaine. Très rapidement, elle a aussi pris cette tournure de terrorisme contre les chiites. A l’heure actuelle en Irak se trouve exactement la même structure que celle qui a été générée avec les Talibans, créés par une action conjointe des services secrets pakistanais, américains et saoudiens. Aujourd’hui, cette même structure s’est reproduite en Irak, alimentée, concernant la logistique, par la Turquie, membre de l’OTAN, par le Qatar, par l’Arabie saoudite.
Ces facteurs ont permis à l’EI cette conquête de l’intérieur de l’Irak, avec également la volonté d’abattre le régime syrien qui est devenu la « bête noire » de plusieurs gouvernements occidentaux (France en tête), arabes et de la Turquie. On a ainsi aidé non seulement l’EI mais également l’autre organisation terroriste qui agit en Syrie, al-Nosra.L’organisation al-Nosra fait en effet des ravages de violences en Syrie, et sur la frontière libanaise. Rappelons qu’environ 30 soldats de l’armée libanaise ont été kidnappés à l’intérieur du territoire libanais, et dont 4 ou 5 ont été décapités. Al-Nosra demande que tous les prisonniers islamistes détenus par la justice libanaise pour accusation d’actes terroristes au Liban soient libérés. On sait qu’al-Nosra, sur le plan logistique, est aidé par l’armée israélienne qui opère des bombardements à l’intérieur de la Syrie elle-même pour aider les combattants d’al-Nosra. On sait aussi que les blessés d’al-Nosra sont soignés dans les hôpitaux israéliens.

La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
SERIATIM 2015

Aucun commentaire: