Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 22 juin 2015

Le Texas rapatrie son or……N°3150 9e année



Il est convenu de ne dire que le moins possible de la vie intérieure des Etats-Unis mais l’actualité devient par trop lourde et répétitive pour que tout soit masqué ! Ce week-end, quelques jours après la tuerie dans une église symbolique de Charleston, d’autres agressions sanguinaires se déroulèrent entre Détroit et Philadelphie. Certes, ces événements peuvent être classés dans la rubrique des faits divers alors que les assassinats dans l’église de Charleston relèvent d’une autre catégorie. Si les médias insistent lourdement sur l’esprit dérangé de Dylann Roof, il n’en reste pas moins qu’a surgi la question du drapeau de la confédération omniprésent dans tout le sud des Etats-Unis : bâtiments publics, d’habitations privées, bars, restaurants, plaques d’immatriculation. Ce drapeau, en dépit de la capitulation du général Lee à Appomattox, garde une identité très forte, au-delà du symbole de l’esclavage et du sud : rappelons de quelle manière, en 1863, sous la bannière étoilée, les New-yorkais massacrèrent les Noirs engagés! Aujourd’hui, n’y-t-il pas autant de racismes que de communautés ? Le racisme étasunien est un fait, un problème non résolu de cette société qui dépense sans compter via le soft power pour nous convaincre qu’il n’est qu’accessoire : l’argent gomme tout.
Le drapeau de la confédération est une donnée sensible, délicate dans un sud devenu de plus en plus nerveux. Ainsi le gouverneur du Texas, Greg Abbott, décide-t-il de rapatrier l’or de la Réserve Fédérale (1 milliard de dollars) et mobilise-t-il la garde nationale afin de surveiller les comportements…de l’armée américaine pendant les manœuvres de cet été. Si ce n’est pas de la sécession, c’est du moins une méfiance très forte de nature à donner le ton de la campagne présidentielle à venir. Les mobilisations très fortes parmi les PME et PMI américaines contre les traités de libre-échange sont une autre donnée qui nous rappellent bien que la mondialisation en cours ne laissera personne indemne y compris et surtout la puissance  qui se pense en être la source et le chef d’orchestre : les États-Unis ne sont pas une île flottante dans la galaxie….La question identitaire se posera donc  et comme elle est d’une nature complexe, son abord sera à bien des égards un écueil….

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2015

Aucun commentaire: