Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 27 septembre 2015

Poutine protecteur de l’Islam ? N°1416 9e année



Vladimir Poutine a inauguré la nouvelle mosquée de Moscou, l’une des plus grandes d’Europe dans une indifférence médiatique. Le Président russe, ayant déjà rassemblée, autour de lui l’ensemble des responsables religieux musulmans, flatte, désormais, les puissances de la péninsule arabique, Arabie Saoudite et Qatar en tête. La considération accordée à la religion musulmane (comme elle l’était sous les Tsars)  lui permet d’intervenir en Syrie sans apparaître comme un profanateur ou un impie et même , en combattant Daesh, de devenir qui sait un nouveau protecteur de l’islam tolérant.
Depuis des mois, la Russie ne cesse d’alerter l’Europe, les Etats-Unis du danger des différentes de djihadisme  et, ce n’est, depuis que le flot des migrants en direction de l’Union européenne, que certains dirigeants dont Angela Merkel commencent à écarquiller les yeux. Les Etats-Unis, quasiment entrés en période électorale, faisant face au scandale de l’argent fourni « aux Syriens libres » et, plus inquiétant, aux initiatives de généraux américains du Centcom, se prêtent à l’initiative de la Russie. La France, seule s’y oppose à la lecture des derniers propos de Laurent Fabius !
La carte de l’islam, jusqu’alors entre les mains principales des Anglo-américains qui jouèrent le Qatar et l’Arabie Saoudite, notamment en Syrie avant de se raviser (un peu) se déplace vers la Russie qui l’utilise à ses propres fins géopolitiques et intérieures.  La Chine qui voit d’un mauvais œil l’entrée sur scène en Syrie des  Ouïghours (musulmans) pourrait très bien se placer sur la même ligne que la Russie avant que l’Inde ne les rejoigne.
L’inauguration en grande pompe par le Président Poutine obéit à un raisonnement, une vision que nous ne possédons plus d’où le dépassement général envers les « migrants ». Sur ce point-là, aussi, aurons-nous besoin de la Russie ? Une Russie qui n’oublie évidemment pas la question ukrainienne et qui escompte bien trouver avec des pays, de l’Est européen (Tchéquie, Hongrie) de nouvelles relations, des Balkans (Grèce, Serbie, Macédoine) une assise confirmée.
Via la Syrie et les « migrants » : l’islam est, réellement, une question mondiale : une victoire pour cette religion. Il n’est pas certain qu’un Pape tout jésuite qu’il est, suffise à équilibrer le rapport de force : Mais, en cette heure c’est vraiment tout ce que possède « l’Ouest »



Jean Vinatier
Seriatim 2015

Aucun commentaire: