Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 11 novembre 2019

Espagne : Vox populi N°4704 13e année


Le Premier ministre espagnol, Sanchez,  espérait « se refaire » tel un joueur de roulette.  Peine perdue, le voici dans la situation qui le décida à proposer au Roi des élections anticipées et qui sait, n’est pas loin de croire à une cinquième convocation électorale d’ici l’été 2020.
Le parti Vox, grand vainqueur de ce rendez-vous législatif double les sièges passant de 24 à 52. Inconnu deux ans plus tôt, ce parti de droite populiste et chrétien suscite un enthousiasme grandissant. Le PP qui prend 20 sièges s’inquiète de ce partenaire adversaire.
Nulle majorité ne se dégageant tant à gauche qu’à droite, on songe inévitablement à des coalitions et notamment à l’une sur le modèle berlinois. L’Espagne n’est pas l’Allemagne. Le récent transfert du général Franco laisse des traces même si le souvenir du Caudillo a perdu de sa force parmi les jeunes générations. Évidemment, une coalition PP/PSOE a les faveurs des mercantiles et de Bruxelles quand bien même l’évolution intérieure allemande devrait ralentir les réflexions sur ce tricotage.
Au milieu de ce nouveau parlement où siègent des petits partis, régionaux, locaux, indépendantistes (Catalan, Basque) qui se vendront au plus offrant mais avec la tentation de renouveler les enchères, le lendemain espagnol ne sera pas du tout apaisé, le dossier catalan gardant toute sa chaleur.  Le parti VOX, seul, devenant une voie prometteuse cela ravivera à gauche des vieilles colères  datant de la guerre civile, sachant que cette même gauche s’est aussi illustrée par ses divisions et ses guerres intestines au sens physique du terme……

Jean Vinatier
Seriatim 2019

Aucun commentaire: