Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 28 octobre 2008

D.H Lawrence : « Quand apprendras-tu aux gens? » N°320 - 2eme année

David Herbert Lawrence (1885-1930) est l’auteur de l’Amant de lady Chatterley souvent dénoncé comme un pornographe. C’est là faire un résumé injuste de l’œuvre riche, abondante de cet anglais qui s’intéressa aux effets déshumanisants de la société moderne et de l’industrialisation (« dark satanic mills »). Il se souvenait de son père mineur.
Il se passionnera, également, pour la psychanalyse via les travaux de Freud et Jung (voir Psychanalyse et inconscient- 1921). Il choquera l’opinion par ses écrits sur la démocratie, les femmes, les races, la virilité…Elle se placera à l’index!
Ne dénonce-t-il pas dans sa Prière moderne, le culte de Mammon toujours actuel
:

« Tout-puissant Mammon, rends-moi riche!
Rends-moi riche, très vite et sans problème
dans ma belle prospérité! Et pousse dans le trou
Mammon, puissant fils de pute, ceux qui me gênent! »

Aldous Huxley (Le meilleur des mondes, La philosophie éternelle), parmi d’autres, prendra sa défense en le décrivant comme l’un des écrivains les plus imaginatifs de son temps. Il est à redécouvrir ainsi que sa poésie, longtemps ignorée. Et pourtant elle possède une force redoutable dont le poème cité ci-dessous n’est qu’un faible aperçu :


« Quand apprendras-tu aux gens,
dieu de justice, à se sauver eux-mêmes-?
Ils ont été sauvés si souvent
et vendus.

Ô Dieu de justice, n’envoie plus de sauveurs
au genre humain!

Quand un sauveur a sauvé un peuple
les hommes décovurent qu’ils ont été vendus à son père.
Ils disent : Nous sommes sauvés mais nous sommes affamés.
Il dit : D’autant plus tôt vous mangerez du gâteau imaginaire dans la maison de mon père.
Ils disent : Ne pouvons-nous avoir une miche de pain ordinaire?
Il dit : Non, vous devez aller au ciel et manger me merveilleux
gâteau.

Ou Napoléon dit : Depuis que je vous ai sauvés des ci-devant,
vous m’appartenez, soyez prêts à mourir pour moi et à travailler pour moi.
Et puis les Républicains disent : Vous êtes sauvés,
et donc vous êtes notre épargne, notre capital
avec lequel nous allons faire du business.

Ou Lénine dit : Vous êtes sauvés, mais sauvés en gros.
Vous n’êtes plus des hommes, c’est bourgeois;
vous êtes des « items » dans l’Etat des soviéts,
Et chacun de vous aura sa ration,
mais c’est le soviet seul qui compte
mes « items » sont de peu d’importance,
puisque l’Etat les a tous sauvés.

Et ainsi va le salut des gens.
Dieu de justice, quand leur apprendras-tu à se sauver eux-mêmes?

D.H Lawrence »


Jean Vinatier

©SERIATIM 2008

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Source :

D.H Lawrence, Poèmes, Paris, Gallimard, 2007, pp. 165& 167

Aucun commentaire: