Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 1 octobre 2009

Turquie: une puissance nomade -N°539-3e année

Aujourd’hui, Dominique Strauss-Khan a reçu une chaussure lors de son allocution à l'université de Bilgi à Istanbul : la Turquie un pays tranquille ?
Depuis le 29 septembre a lieu à Bakou, la première réunion de l’assemblée des parlementaires turcophones (TURKPA) Les sujets principaux sont la transmission de valeurs communes (histoire, langue, religion) et le développement économique commun.
Les 2 et 3 octobre se tiendra en Azerbaïdjan le 9e sommet des « Chefs d’Etat des pays turcophones » (outre le pays invitant et la Turquie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan)¹
Pendant ce temps, la Turquie et l’Arménie renouent, par étape, les relations diplomatiques; par ailleurs, Ankara et Téhéran se réjouissent, lors de rencontres politiques de la mi-septembre, de l’augmentation du volume de leurs échanges commerciaux (11 milliards de dollars aujourd’hui, 20 milliards à court terme); notons que s’ils s’entendent pour lutter contre les Kurdes du PKK (PEJAK en Iran) ils n’abordent pas leurs différents relatifs au Caucase.
Le gouvernement turc s’est, également, interposé, avec bénéfice, dans les dernières tensions irako-syriennes.
Sans s’éloigner des Etats-Unis, la Turquie développe des partenariats stratégiques très étroits avec la Russie et a un peu pris de distance vis-à-vis de sa relation privilégiée avec l’Etat hébreu. La Chine n’est pas oubliée !
C’est dans ce dynamisme, pour l’essentiel, intercontinental que le Premier ministre Erdogan se propose d’empêcher toute prolifération nucléaire en Orient, ce qui vise autant l’Iran qu’Israël, puissance disposant de 200 têtes nucléaires ! Par quel moyen ? Par une mission de bons offices. Cette mission se ferait selon la formule « ni amis, ni ennemis » ce que ni les Européens, ni les Etats-Unis ne semblent plus capables d’accomplir.
La Turquie consacre une politique régionale indépendamment de son adhésion historique à l’OTAN. Ankara profite de l’affaiblissement américain, des dissensions et de la passivité de l’Union européenne sur ce théâtre géopolitique pour avancer ses pions.
Erdogan, depuis l’offensive de tsahal contre Gaza, ne manque jamais une occasion de montrer une liberté de ton (se rappeler l’altercation avec le Président Shimon Pérès à Davos) qui tranche singulièrement avec le silence des Européens (voir le black-out de ces derniers après la publication du rapport onusien de Richard Goldstone qui accuse tant Israël que la Palestine d'avoir commis des crimes de guerre, voire des crimes contre l'Humanité lors de l’opération « Plomb durci »)
Que peut-on attendre d’une mission de « bons offices » ? A priori, rien sauf qu’en Orient les bons offices forment la base essentielle de la relation humaine : c’est, si on veut résumer, la réunion sous la tente.
Les déplacements turcs risquent bel et bien de placer certains Européens dans une situation délicate telle la France qui joue la carte de la sévérité extrême à l’égard de l’Iran quitte à faire machine arrière comme aujourd’hui. Ils poseront également un dilemme au gouvernement israélien qui ne cesse de souffler sur les braises, de narguer à tout va, risquant de déboucher sur une impasse dommageable à son influence.
Cette diplomatie turque nomade contient bien des facteurs nouveaux dont on peut supposer qu’ils provoqueront des bouleversements. Si la Turquie, à l’instar de la Russie, de la Chine, cerne bien les enjeux autour du nucléaire iranien, tel n’est pas le cas des Européens et des Israéliens.


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Source :

1-
http://www.trt.net.tr/trtinternational/fr/newsDetail.aspx?HaberKodu=88608e58-d3c4-45c5-a597-32733717d557

In Seriatim :

http://www.seriatimonline.com/2007/08/un-nouveau-turc.html

http://www.seriatimonline.com/2007/10/vers-la-fin-du-traumatisme-de-svres-en.html

http://www.seriatimonline.com/2008/02/la-turquie-stire-les-yeux-bien-ouverts.html

http://www.seriatimonline.com/2008/07/leurope-face-radovan-karadzic.html


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande,Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yemen

Aucun commentaire: