Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 3 mai 2016

Brésil ou la vocifération des corrompus N°4120 10e année



Le site les crises.fr édite l’entretien accordé par l’ancien Président brésilien Lula da Silva, à Glen Greenwald de The Intercept  alors que la Présidente Dilma Roussef court le risque d’être écartée du pouvoir pendant 3 mois si le Sénat opinait  semblablement à la Chambre des députés.
Cet événement politique est assez inouï : quand des élus de la nation brésilienne dont la presque moitié, non seulement corrompue et poursuivie par la justice dont le président de la Chambre de députés, Eduardo Cunha, s’élancent contre une présidente régulièrement réélue, soupçonnée, seulement d’avoir arrangé les comptes publics ! L’affaire Petrobas, puisque c’est celle qui éclabousse tous les partis brésiliens servirait-elle de moyen pour abattre une femme gênante, fortement engagée parmi les BRICS alors même qu’elle n’est en rien mêlée ?  
Inouï également, en France, le silence de la gauche et de tous les bons pensants : pas un écrit, pas un appel au soutien à la présidente Dilma Roussef ? Silence assourdissant.
L’affaire est d’une gravité réelle : ce chemin vers la destitution a tout d’un coup d’Etat dont les fantassins les plus zélés sont les plus pourris. Nulle voix en Europe, pourtant si prompte d’ordinaire à dénoncer et à se flatter dans des communiqués !

Ci-dessous l’entretien :


Jean Vinatier
Seriatim2016

Aucun commentaire: