Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 27 mai 2016

Chine hostile au Brexit : Europe entre marteau et enclume ? N°4143 10e année



Le gouvernement chinois d’habitude si discret a dit publiquement son souhait du rejet du Brexit le 23 juin prochain. La capitale chinoise serait-elle sur la même longueur d’onde que Washington dont le Président est venu sur le sol anglais leur dire ce qu’il fallait voter ?
La Chine a considérablement accru ses investissements en Europe et opère de véritables razzias dans l’immobilier. Quant au Royaume-Uni, il est devenu un immense coffre-fort afin d’y entasser pas moins de 2000 tonnes d’or  lesquels s’ajoutent aux milliers de tonnes à destination du nouveau marché de l’or à Shanghai. Pékin a bien compris que l’Union européenne (qui règne sur une majeure partie de l’Europe) était un plateau de jeu d’échecs : si les américains se veulent le chevalier blanc, les chinois ne voient nul inconvénient à être les « noirs » : l’essentiel n’est-il pas in fine d’être le seul maître du jeu ? Dans cette optique la déclaration chinoise n’est-il pas un signal fort envoyé à l’empire du Potomac sans que les dirigeants européens ne prennent conscience qu’étape après étape, marteau et enclume seraient leur cadre total ? Mais cette position chinoise s’adresse aussi tout particulièrement à Londres tentée ou pas par une nouvelle indépendance : si le royaume disait oui au Brexit, la Chine entreprendrait de poser sa griffe sur la City, si la réponse était négative, l’Angleterre amarrée à l’Union européenne sans liberté alors serait une proie plus grande encore. On le voit bien la Chine joue gagnant-gagnant. Pékin en s’avançant sur l’Union européenne entend bien évidemment damer le pion à Washington qui essaie avec ses accords « de libre-échange », Atlantique et Pacifique  de régenter juridiquement le monde et estime l’Union européenne indispensable dans sa « conquête » territoriale avant d’affronter la Chine. Entre Potomac et empire du Milieu, Londres place l’Union européenne entre le marteau et l’enclume. Et pendant ce temps, Petit Père regarde la nouvelle arène…

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: