Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 27 mai 2016

Japon : le G7 japonisé ? N°4144 10e année



Depuis bien longtemps, le Japon, qui n’a jamais oublié sa capitulation et n’a aucune estime pour son vainqueur atomique, escompte redisposer de tous les moyens pour rétablir sa puissance d’antan. Les propos du premier ministre japonais ne masquaient pas son souhait de voir le G7 adhérait à sa politique d’endiguement de la Chine en qualité d’allié des Etats-Unis. Washington considère le Japon comme une pièce maitresse de son dispositif tout en devant, discrètement et sans rien n’y paraitre, donner des gages à Tokyo. Cela fait bien longtemps que j’écris redouter la remontée en puissance du nationalisme japonais. Quand on voit de quelle manière l’ouverture forcée au monde voulue par les Américains en 1842  a eu pour conséquence l’extrême rapidité de la modernisation de l’Etat impérial qui déclencha une soif ou appétit considérable vers l’Asie continentale et le Pacifique, la sagesse voudrait que l’on fit preuve de prudence. Mais le peut-on encore quand une puissance se veut le monde ? C’est peu dire que la proposition d’endiguement de la Chine avancée par le Japon ne doit pas être prise à la légère. Certes, Tokyo ne débarquera pas en Mandchourie mais en canalisant la Chine, le Japon ne se renforcerait-il pas ? Le Japon est un pays clos, sans migrant, hostile à la langue étrangère dont on ne dispose pas des codes. Les esprits à Washington estiment, eux, que le double endiguement de la Russie et de la Chine avant que le tour de l’Inde ne vienne, vaut que soit balayé l’idée selon laquelle le Japon aurait un jeu double….

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: